Actualités

[Dossier spécial Kwango] Patrice Kitebi, le technocrate a donné un nouveau souffle au FPI et négocié des contrats de 400 millions USD avec les sociétés égyptiennes

C’est le technocrate du groupe des personnalités originaires du Kwango en vue dans le gotha national. Nommé ministre délégué en charge des Finances dans le gouvernement Matata en 2012, Patrice Kitebi, expert en gestion des projets, déboule au Fonds de promotion de l’industrie -FPI- en 2016. Près de 5 ans après, il peut se targuer d’avoir réalisé du bon boulot. Après la confection d’une feuille de route destinée à réduire les arriérés de remboursement du service de la dette, à résoudre la problématique liée à la mobilisation et répartition ainsi qu’au redéploiement de l’industrie, le manager a réussi à donner un nouveau souffle à cet établissement public.

En témoignent les chiffres le stock de 157 millions de dollars et la somme de 30 millions de dollars récupérés mensuellement, la traque des débiteurs insolvables, le financement de dizaines de projets dans le cadre du programme de 100 jours du Président de la République et de financement de l’industrie, l’approvisionnement de la région du Kasaï en vivres et non vivres en vue de la réduction des prix sur le marché local…

Kitebi vient de marquer les esprits en négociant avec des entreprises égyptiennes 400 millions de dollars dédiés à la réalisation des projets sociaux et d’infrastructures modernes à travers le pays. Le Président de la République Félix Tshisekedi a personnellement fait le déplacement du Caire pour la signature de ces contrats.

Tino MABADA

A lire également dans ce dossier spécial Kwango

Articles similaires

Fermer
Fermer