Actualités

[Dossier spécial Kwango] Kikwa peut se targuer d’avoir laissé un siège moderne à l’OGEFREM

Affectueusement appelé «jeune premier» par les siens, Anatole Kikwa, originaire du Kwango, est un homme qui a connu un parcours élogieux dans les différents portefeuilles. Surtout à l’Office de gestion de fret multimodal -OGEFREM- où il a occupé le poste de Directeur général adjoint avant d’être élevé à la tête de cette entreprise.

À l’OGEFREM, ce fils du Kwango a bougé les lignes, en 2013, en dotant cet établissement public d’un gigantesque bâtiment dans la commune de la Gombe à Kinshasa. Une réalisation très saluée par le Président de la République de l’époque, Joseph Kabila Kabange.

Des encouragements relayés par l’ancien vice-gouverneur de la ville de Kinshasa, Clément Bafiba, qui avait félicité le Directeur général Anatole Kikwa, lors de la cérémonie d’inauguration du bâtiment, pour non seulement avoir compris la vision du Chef de l’Etat mais surtout s’en être appropriée à travers la réalisation de cette grandiose œuvre qui ferait des émules dans le chef de dirigeants d’autres entreprises publiques.

Kikwa a pris l’étoffe de bâtisseur à l’OGEFREM. Outre l’immeuble du siège de cette entreprise publique, il a fait ériger d’autres bâtiments à Matadi, Lufu, Lubumbashi…et Bukavu.

Cofondateur et administrateur de Congo Airways, vice-président de l’Anep et président de l’union de conseil de chargeurs africains siège à Douala, il a reçu plusieurs prix au pays et à l’étranger dont celui de meilleur conseil de chargeurs africains à Genève par crans Montana.

Membre du conseil suprême de Vita club de Kinshasa, Kikwa a fait aussi ses preuves à l’ONATRA, notamment au port de Matadi avant d’être rappelé à la Direction générale à Kinshasa.

OK

A lire également dans ce dossier spécial Kwango

Articles similaires

Fermer
Fermer