Actualités

[Dossier spécial Kwango] Mafuta Kizola, le précurseur reste une référence

Au nombre des figures issues du Kwango et qui ont fait rayonner cette province sur la scène nationale se trouve, sans nul doute, Albert Delvaux Mafuta Kizola. Cet homme reste le guide, mieux le «Songa nzila» de ce coin frontalier avec l’Angola. Notable, acteur politique de premier rang, il l’a été et demeure une référence pour la jeunesse non seulement du Kwango mais de toute la République. Un grand modèle même pour les acteurs politiques de tous bords.

Au camp Luka, dans la commune de Ngaliema, à Masina ou même à Ngiri-Ngiri, jamais une histoire politique du Kwango est contée sans citer le nom de Mafuta Kizola. Le quartier Delvaux à Ngaliema en dit plus parce qu’il porte son nom. Les annales de l’histoire de la RD-Congo portent un grand témoignage sur ce ressortissant du Kwango, un des acteurs dans la crise politique survenue entre le Premier ministre Patrice-Emery Lumumba et le Président de la République Joseph Kasa-Vubu.

Il constitue avec le ministre des Affaires étrangères d’alors, Justin-Marie Bomboko Lokumba, le duo qui a donné le contreseing requis par le Président Kasavubu pour limoger le Premier ministre Patrice Lumumba. Contemporain d’Antoine Gizenga, de Cléophas Kamitatu, de Bo-Boliko Lokonga, de Maurice Mpolo, Joseph Okito et de tous les indépendantistes,

Mafuta Kizola, élu président de la province du Kwango à l’issue des élections générales des années 1960, sur la liste du parti Luka, une formation politique dominée par les Yaka et fondée par Joseph Kulumba, fonctionnaire dans l’administration publique.

Les Yaka sont aussi dans le PSA de Mungul Diaka et Antoine Gizenga. Dans le Kwango, le PSA a son fief à Kahemba et dans une partie de Kenge, où Kimvayi se charge de l’animation.

Aux yeux des descedants de Luka comme du PSA, Mafuta Kizola demeure une référence dont la nouvelle génération parle moins mais dont les acteurs du Kwango se réclament presque tous les héritiers.

DK

A lire également dans ce dossier spécial Kwango

  • Théophile Mbemba a marqué son époque comme Dircab et patron de la sécurité
  • Mafuta Kizola, le précurseur reste une référence
  • André Kimbuta, l’homme qui a désillusionné Bemba à Kinshasa
  • Patrice Kitebi, le technocrate a donné un nouveau souffle au FPI à la vie et négocié des contrats de 400 millions USD avec les sociétés égyptiennes
  • Kikwa peut se targuer d’avoir laissé un siège moderne à l’OGEFREM
  • Charles Nawej Mundele: les refoulés de Brazza, les déplacés du camp Munganga et les ordonnances du Président 
  • Comptez avec le jeune loup Jonathan Bialosuka!

Articles similaires

Fermer
Fermer