Société

Période électorale : PROCEC recommande l’impartialité aux bénéficiaires d’un atelier


25 membres issus des 11 organisations de la Société civile viennent d’être outillés sur l’observation citoyenne des libertés publiques et monitoring en période électorale qui se profile à l’horizon. Sur initiative du Projet de renforcement de l’observation citoyenne des élections au Congo -PROCEC-, avec l’appui de l’Union européenne et de la MONUSCO, ces derniers ont, pendant cinq jours, soit du 13 au 17 juin, acquis des techniques adéquates.
C’est le 17 juin dernier qu’a été clôturé, à Kinshasa, un atelier axé sur des questions des libertés publiques et du monitoring organisé par le PROCEC à l’intention des acteurs de la Société civile. Saluant les qualités des participants, Lucien Toulou, chef de l’équipe du Projet de renforcement de l’observation citoyenne des élections au Congo, a recommandé aux bénéficiaires de cette formation l’impartialité dans le traitement des dossiers et dans l’élaboration des rapports dans le processus électoral. Il s’est exprimé ainsi à l’occasion d’une double cérémonie marquant la fin de la session de formation et la remise du rapport de la Synergie de mission d’observation citoyenne des élections -SYMOCEL. Lucien Toulou a aussi remercié le Bureau conjoint des Nations unies aux droits de l’homme -BCNDUH- pour l’appui qu’il apporte au PROCEC en vue de renforcement des capacités de ses partenaires sur le processus électoral. Il a, par la même occasion, exhorté ses partenaires à organiser des ateliers de ce genre dans leurs organisations respectives pour acquérir davantage des compétences dans le cadre des plaidoyers et de l’élaboration des monitorings. Pour sa part, le représentant du BCNUDH, Halédou Ngabna, s’est dit satisfait d’être à la fois participant et formateur de cet atelier ainsi que l’expertise des participants et surtout du niveau des intervenants. Il a également émis le vœu de voir renforcées les capacités des participants avant de rappeler la mission de son bureau qui, selon lui, est d’appuyer ses partenaires dans le processus démocratique et de former ceux qui sont intéressés à couvrir toutes les provinces. Halédou Ngabna et Lucien Toulou ont ensuite procédé à la remise des brevets aux participants. Et, le porte-parole de la SYMOCEL, Sylvain Lumu, a remis aux membres des 11 organisations de la Société civile ayant pris part à l’atelier, partenaires du PROCEC et du BCNUDH, le rapport des élections des gouverneurs et vice-gouverneurs des 21 provinces de la RD-Congo organisées le 26 mars dernier. Par ailleurs, l’objectif poursuivi à travers cette formation était de favoriser la mise en place, par ses bénéficiaires, des mécanismes cohérents, efficaces et professionnels d’évaluation de toutes les opérations du processus électoral en cours en RD-Congo.
BIKIG
PN

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer