Société

Mende et la CCU en ordre de bataille pour les élections locales

Lambert Mende, ministre de la communication et des Médias
Lambert Mende, ministre de la communication et des Médias
La Convention des Congolais unis -CCU- a rendu hommage aux héros nationaux Laurent Désiré Kabila et Patrice Lumumba, le 17 janvier 2014 en la salle de fête de l’hôtel Invest de la Presse dans la commune de Lingwala. Pour Lambert Mende Omalanga, initiateur de ce parti, ces deux personnages historiques sont des sources d’inspirations.
«Tout RD-Congolais doit s’inspirer de la bravoure et de l’abnégation de ces deux patriotes pour mettre fin à plus de 20 ans de la guerre que connaît l’Est de la RD-Congo», a souligné le ministre des Médias en charge des Relations avec le Parlement et de la Nouvelle citoyenneté. Mais il ne s’est pas arrêté là. A cette occasion, il a invité ses camarades à s’organiser dans le but de rafler un grand nombre de sièges lors des élections municipales et provinciales à venir.
Comme tout parti lumumbiste qui se respecte, la CCU n’a pas manqué à la tradition. Le vendredi 17 janvier 2014, elle a commémoré les disparitions des héros nationaux Patrice Emery Lumumba, premier Premier ministre de la RD-Congo assassiné en 1961 et Laurent Désiré Kabila, le tombeur de la dictature de Mobutu, lui-aussi, assassiné en 2001 dans son bureau du Palais de marbre. Une cérémonie haute en couleur. Un bon nombre de cadres et membres du parti venus de quatre coins de la capitale ont pris d’assaut la salle de fête et la terrasse de l’Hôtel Invest. Lambert Mende, initiateur du parti, a tenu, en cette circonstance, à rappeler à ses camarades la valeur de ces deux icônes de l’histoire politique RD-congolaise.
«Personne ne doit oublier ces dates. Pour nous, c’est une manière de réarmer le Congo contre les prédateurs et les impérialistes qui ne veulent pas voir aujourd’hui le Congo devenir un Etat fort», a-t-il martelé. Et de souligné que la vie et le combat de Lumumba et Kabila constituent une source d’inspiration pour le peuple RD-congolais. «Tout RD-Congolais doit s’inspirer de la bravoure et d’abnégation de ces deux patriotes pour mettre fin à plus de 20 ans de la guerre que connaît l’Est de la RD-Congo», a tapé le ministre des Médias. Pour bien poursuivre ce combat, Mende a tiré la sonnette d’alarme. Selon lui, chaque membre ou cadre de la CCU devra considérer cette année 2014 qui vient de commencer comme celle de préparation pour les élections à venir. «Il est important qu’on soit préparé à prendre d’assaut le pouvoir afin de se positionner au niveau des provinces», a-t-il alerté ses camarades. C’est clair. Les prochaines élections sont une priorité pour la CCU.
A en croire son initiateur, chacun de membres se doit de suivre de près l’évolution du processus électoral pour cette année 2014 ou, si possible, début 2015. Ce parti de la Majorité présidentielle a une seule ambition: décrocher un grand nombre des sièges, notamment à Kinshasa lors des prochaines élections provinciales et municipales. Pour ce faire, la CCU doit s’organiser. Déjà, les responsables des fédérations ont été chargés de présenter une liste de personnes-ressources capables de bien défendre le parti lors des scrutins. A en croire son Secrétaire général, le parti organisera incessamment une rencontre avec les différents cadres en vue de dégager les stratégies pouvant conduire la CCU à gagner les prochaines élections. Une belle projection!
De son côté, Omer Musuanza, président national du parti a dressé un petit bilan des activités de la CCU pendant l’année 2013. Selon lui, leur parti a réalisé beaucoup de choses. Notamment la poursuite de l’implantation à travers le pays, la tenue régulière des réunions des organes, le maintien des échanges avec la CENI, l’accueil des nouveaux membres, la mise en place d’une structure de la diaspora, l’acquisition des équipements informatiques des comités provinciaux etc. mais tout n’a pas été que rose. Les membres de ce parti reconnaissent que 2013 n’a pas permis à cette formation membre de la MP de concrétiser certaines réalisations.
Pour cause: l’insuffisance des ressources financières, la non transmission à la hiérarchie des procès-verbaux, les conflits des compétences humaines, etc. Cela n’empêche. Mende et la CCU ont dans la lunette les élections prochaines. Par conséquent, la CCU veut renforcer la visibilité du parti et de ses membres, en même temps qu’elle encourage l’adhésion volontaire de femmes, genre oblige!
HRM

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer