Société

L’Université du CEPROMAD lance le programme d’entrepreneuriat et incubateur

L’Université du CEPROMAD Kinshasa, dirigée par le recteur magnifique, le professeur Docteur Nsaman-O-Lutu, a, vendredi 16 juin 2017, organisé une journée scientifique axée sur la présentation de l’ouvrage intitulé: «Is God a white man?», traduit en langue française: «Dieu est-il un homme blanc?». Œuvre du Professeur Docteur sud-africain Victor Phume, la présentation de ce livre a servi de brèche à l’Université du CEPROMAD pour lancer, à la même occasion au sein de la Faculté de Management et Sciences économiques, le programme d’entrepreneuriat et incubateur. Plusieurs interventions aussi bien des éminents professeurs que des serviteurs de Dieu ont enrichi les connaissances des participants durant les échanges. Dans son mot de circonstance, le recteur magnifique Nsaman-O-Lutu a signifié qu’au terme de cette conférence, chaque participant devrait immédiatement penser à la création des richesses à travers l’entrepreneuriat.
C’est la Faculté de Management et Sciences économiques de l’Université du CEPROMAD qui organise désormais le programme d’entrepreneuriat et incubateur. Vendredi 16 juin, à la faveur d’une journée scientifique organisée en la salle de conférence Saint Oscar de l’Université du CEPROMAD à Petro-Congo, dans la commune de Masina, ce programme a été lancé concomitamment à la présentation du livre du Professeur Docteur sud-africain Victor Phume, intitulé: « Is God a white man?», traduit en français: «Dieu est-il un homme blanc?». Etant une question relative à Dieu, les organisateurs ont invité des pasteurs pour contribuer aux échanges. Des professeurs d’université ont été également associés à ce forum scientifique pour apporter leurs connaissances et expériences dans le secteur d’entrepreneuriat. Partant des questionnements notamment pourquoi les Noirs sont-ils complexés?, pourquoi les Noirs ne croient-ils pas aux Noirs?, pourquoi il n’y a que des Blancs qui trônent en terme des richesses? Est-ce que Dieu est-il un Blanc?, l’auteur de l’ouvrage a émis l’hypothèse selon laquelle si Dieu est le succès des succès, le riche des riches, est-ce qu’il n’y avait pas d’apôtres noirs autour de Jésus qui pouvaient bien entendre le message de Dieu pour bien le transmettre aux Noirs, afin que ces derniers réussissent au même titre que les Blancs? A ce stade, des pasteurs présents à la conférence ont pris tour à tour la parole pour essayer chacun de répondre à ce questionnement. Dans leurs interventions, tous se sont accordés, tout en s’appuyant sur des versets bibliques, qu’il y a eu bel et bien des apôtres noirs autour de Dieu. Tout en évoquant quelques versets comme «Actes des apôtres 10:38» ou «Mathieu 1:14», ces serviteurs de Dieu ont soutenu que les Noirs africains ont même contribué à la protection de Jésus Christ dès son enfance. Ce qui prouve qu’il a existé des Noirs autour de Dieu. Pour eux, Blancs comme Noirs, tous ont les mêmes chances de réussite, mais ce qui fait échouer l’homme noir c’est le manque d’information ou le retard avec lequel l’information arrive aux Noirs.
Des pasteurs aussi interpelés sur la question d’entrepreneuriat
Au cours de ses différentes interventions en tant qu’organisateur de cette journée scientifique, le Recteur magnifique du Réseau des Universités du CEPROMAD, Nsaman -O-Lutu a appelé à la créativité et innovation des pasteurs, à pouvoir créer des emplois, tout en partant de la croyance pour fabriquer des richesses. «A travers l’utilisation rationnelle des dimes, par exemple, l’église peut penser sur comment créer des richesses à travers quelques activités commerciales au sein des paroisses», a-t-il conseillé. Concernant le point axé sur les défis et opportunités de création des richesses par des incubateurs et l’entrepreneuriat, deux orateurs ont exposé sur cette question. Le premier, c’est le Professeur Docteur Deo Namegabe qui a parlé du rôle de l’incubateur dans l’entrepreneuriat. Spécialiste en marketing, le Professeur Docteur a signifié que l’incubateur est l’unité de mesure du succès de toute entreprise ou société qui veut bien marcher. «J’ai parlé de l’incubation au sein de l’entrepreneuriat parce qu’une entreprise ne peut pas évoluer toute seule. Elle a toujours besoin d’un incubateur qui accompagne l’entreprise de la conception de sa naissance à l’évolution, jusqu’au niveau du plein succès. L’incubateur et l’entrepreneuriat marche de pair», a-t-il expliqué grosso modo.
Recourir à l’expérience de BRICSAM
Spécialiste en stratégie d’entreprise, le Professeur Docteur Joshua a, quant à lui, exposé sur l’entrepreneuriat. Il a fait savoir que l’entrepreneuriat est à l’origine de toute organisation créée. «On ne crée pas une entreprise parce qu’on a beaucoup d’argent. Créer c’est d’abord au niveau mental. D’où, il faut avoir une idée de créativité au départ, un projet», a-t-il fait observer. Le Professeur Docteur Joshua a ainsi recouru à l’expérience de BRICSAM pour pousser les RD-Congolais à se lancer dans l’entrepreneuriat. BRICSAM est un groupe de pays dits émergents au début du XXIème siècle, composé du Brésil, de la Russie, de l’Inde, de la Chine, d’Afrique du Sud et du Mexique. A en croire le professeur, en 40 ans, ces pays ont pu se développer avec une forte croissance économique, grâce à l’esprit d’entrepreneuriat. Selon le Recteur magnifique Nsaman, même si on manque l’argent, on peut toujours entreprendre quelque chose. Car, a-t-il renchéri, en management et entrepreneuriat, on dit: «Partir de rien pour bâtir un monument». Soulignant que l’homme en soi est l’argent, le Professeur Docteur Nsaman a conseillé l’usage de deux ressources lors qu’on veut entreprendre: «l’esprit de créativité et l’innovation». Il a défini la créativité comme la capacité à développer des mécanismes de survie. Et l’innovation comme la création de quelque chose qui n’a pas existé auparavant. Toujours dans sa vision de formateur des créateurs d’emplois, l’Université du CEPROMAD a pu mettre en place «CEPROMAD TRANS», un projet du Docteur Nsaman, fils du Recteur magnifique Nsaman-O-Lutu.
Olitho KAHUNGU

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer