Société

Kwilu: Esther Bamenga en croisade de sensibilisation sur le mariage précoce

Ministre provincial en charge du Genre, famille et enfant, Esther Bamenga est déterminée à mener une lutte sans merci pour réduire à néant les différents maux qui portent atteinte à l’amélioration des conditions de vie des femmes et enfants dans le Kwilu. Notamment, le mariage précoce, le phénomène Kituli, la problématique de la protection et de l’enregistrement des enfants à l’Etat Civil. 

Dans sa lutte, Esther Bamenga, médecin de son état, mise entre autre sur la prise de conscience des femmes par des actions de sensibilisation. Elle a ainsi entrepris de sensibiliser les épouses des policiers et militaires du Kwilu sur les questions relatives au mariage précoce.  Devant plus de 400 femmes des hommes en uniforme, la ministre Bamenga a sévèrement fustigé le mariage précoce, expliquant que la jeune fille de moins de 18 ans n’a pas encore atteint la maturité des organes génitaux et cela ne lui permet pas de suporter une grossesse. «La jeune fille, à cet age, meme si elle porte le bébé, elle n’a pas la maturité d’assurer une protection intégrale de son enfant à cause toujours de son immaturité. La femme doit etre préparée pour aller au mariage», a enseigné la ministre Bamenga non sans inviter les parents à «donner la chanche aux jeunes filles de poursuivre leurs études afin qu’elles soient plus utiles demain». Faisant d’une pierre deux coups, la ministre du Genre du Kwilu a également sensibilisé les femmes des militaires et policiers sur la problématique de la protection de l’enfant et de son enregistrement à l’Etat civil. Dans sa vision, Esther Bamenga veut mener cette campagne de sensibilisation dans tous les coins et recoins de la province du Kwilu mais ne sait le faire faute des moyens conséquents. Elle a ainsi lancé un appel à différents partenaires, entre autre l’UNICEF, pour lui venir en aide dans cette démarche consistant à haranguer la gente féminine pour la rendre plus responsable et conscieuse qu’hier.

Laurent OMBA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer