Société

Kasa-Vubu: le croisement des avenues Ethiopie et Masi-Manimba transformé en un étang

Le croisement des avenues Ethiopie et Masi-Manimba dans la commune de Kasa-Vubu est devenu impraticable. En fait, un grand trou s’est creusé au niveau de ce petit carrefour rendant ainsi difficile la circulation des piétons et des véhicules. Même les motards qui ont l’habitude se frayer un chemin ne savent plus le faire au regard du volume et de la grandeur de ce trou qui dépasse pratiquement le niveau du carrefour.

Plus grave encore, avec la tombée des pluies, le trou qui s’est rempli d’eau passe pour un étang sans poisson. La dégradation de cet endroit situé au cœur de la commune de Kasa-Vubu s’enfonce sous le regard inactif des autorités municipales. D’où le cri d’alarme de la population qui ne cesse d’aller à l’endroit de qui peut l’entendre.

« Cet endroit se trouve dans un état de délabrement très avancé suite aux immondices issus du débouchage des caniveaux. Les acheteurs n’ont pas le courage de venir faire les achats à cause de la boue. Quand le véhicules passent, l’eau se déversent jusqu’au niveau de nos tables », a indiqué une vendeuse des bananes plantains. Et de continuer : « Le gouverneur de la ville de Kinshasa qui avait lancé l’opération -Kin bopeto-  pour rendre la ville propre n’arrive pas à s’acquitter de cette mission. Voilà pourquoi nous sollicitons l’implication du gouvernement central pour la réhabilitation de ce carrefour ». 

Les occupants du petit marché qui s’est créé au croisement des avenues Ethiopie et Masi-Manimba sont étonnés de voir que même le bourgmestre qui passe souvent sur l’avenue Ethiopie ne se soucie pas d’arranger cet endroit délabré.

«En dehors de notre bourgmestre, plusieurs autorités viennent acheter surtout les bananes plantains, maniocs, maïs et autres produits de première nécessité ici. Et nous nous posons la question de savoir si elles se contentent de voir cette dégradation perdurer ou elles en parlent à ceux qui sont sensés résoudre le problème », ont déploré les femmes vendeuses des cossettes de manioc.

Rebecca AMPI

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page