Dossier à la UneNationSociété

RDC : Comprendre le dossier 300 écoles préfabriquées ZEIDCOR

La ministre d’État en charge de la Justice, Rose Mutombo Kiese, a écrit au Procureur général près la Cour de cassation d’enquêter sur le dossier 300 écoles préfabriquées, à la suite des dénonciations faites par le 1er vice-président de l’Assemblée nationale, Jean-Marc Kabund. Alors que la lettre de la Min’État a commencé à être relayée dans les réseaux sociaux, les diseurs de bonne aventure ont aussi commencé à pointer du doigt les intervenants, à attaquer mêmes les innocents. Loin de tout populisme et des considérations partisanes, «AfricaNews» se propose d’apporter la lumière sur ce dossier afin d’amener l’opinion à connaître le rôle de différents acteurs et l’étendue de leurs responsabilités respectives. 

À l’origine, les Conseils des ministres du 15 octobre 2019 et du 06 décembre 2019

Le 15 octobre 2019, le gouvernement de la République réuni en Conseil des ministres instruit le ministre de l’EPST de se concerter avec son collègue des Infrastructures pour la construction de 300 écoles préfabriquée. Le Président de la République intervient lors de la réunion du Conseil des ministres du 06 décembre 2019, il instruit, à son tour, le gouvernement de poursuivre les efforts pour l’érection de 300 écoles programmées.

Etapes techniques

Les plans et spécifications techniques du projet ont été analysés et approuvés par les services techniques du ministère des Infrastructures et de l’EPST comme le démontre l’article 1 du contrat avec le groupe ZEIDCOR, désigné pour exécuter les travaux. Le ministère des ITPR a donné son avis lié aux structures techniques de construction et celui de l’EPST a veillé sur le respect des normes d’une école.

Procédures de passation des marchés respectées

Les différentes étapes de la procédure, précisément, le plan de passation des marchés, l’autorisation du gré à gré et approbation du contrat, ont reçu les approbations requises de la DGCMP par lettres n°1693/DGCMP/DG/DRE/D1/K.L/2019, 1694/DGCMP/DG/DRE/D1/K.L/2019 et 1695/DGCMP/DG/DRE/D1/K.L/2019 du 27 décembre 2019.

Approbation du Premier ministre

Le contrat n° CAB/MIN/ITPR/WNS/001/PLN/2020 a été signé le 31 mars 2020 entre le ministre des Infrastructures et ZEIDCOR et contresigné par les ministres des Finances, de l’EPST et du Budget, avant de recevoir l’approbation du Premier ministre, chef du gouvernement, le 04 septembre 2020.

Analyse comparative des coûts

Pour accepter l’offre de ZEIDCOR, les experts des ministères sectoriels, notamment l’EPST et ITPR, ont pu vraisemblablement la comparer en équivalence, en grandeur et en qualité, avec l’offre du BCECO. Les experts de l’EPST et des ITPR ont conclu que le prix au mètre carré des écoles ZEIDCOR est supérieur de 8% de celui des écoles BCECO. Par contre, ont-ils soutenu dans leurs études, les écoles ZEIDCOR ont un standard largement supérieur et présentent plus de confort -carreaux, qualité des toilettes, durabilité des matériaux, couloir intérieur, etc.- et plus de fonctionnalité -qualité des toilettes, bibliothèque, salle des professeurs, etc. Les intervenants financiers de l’État, notamment le Budget et les Finances ont autorisé le payement sur base des données fournies par les ministères sectoriels, après avoir reçu les garanties que les procédures ont été respectées.

Tino MABADA

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page