ActualitésNationSécurité

RDC : Fatshi projette une table ronde sur l’état de siège

Une initiative vivement saluée par les présidents des caucus des députés nationaux du Nord-Kivu, de l’Ituri et celui de la Commission Défense et sécurité de l’Assemblée nationale

Le président de la République Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo a présidé une importante réunion élargie sur l’évaluation de l’état de siège instauré en RD-Congo depuis une année dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri, mercredi 4 mai 2022 à la Cité de l’Union africaine. Selon le porte-parole du gouvernement, Patrick Muyaya, ministre de la Communication et Médias, la rencontre avait pour but de rendre compte au Chef de l’État de la dernière mission du premier ministre, Jean-Michel Sama Lukonde Kyenge, dans les provinces de l’Est du pays actuellement sous état de siège.

Les présidents des caucus des députés nationaux du Nord-Kivu et de l’Ituri ainsi que le président de la Commission Défense et sécurité de l’Assemblée nationale avaient également accompagné le Premier ministre lors de cette tournée d’évaluation sur le terrain. Au cours de cette réunion d’évaluation, un rapport détaillé a été à cet effet fait au président de la République Tshisekedi.

D’après le ministre Patrick Muyaya, des propositions concrètes ont été faites sur l’avenir de l’état de siège à la lumière de l’expérience vécue, des progrès réalisés, des difficultés rencontrées et de la nécessité d’envisager la sortie programmée de ce régime spécial. Pendant la réunion, le Chef de l’Etat Tshisekedi qui a été très réceptif, a annoncé qu’une table ronde sur l’avenir de l’état de siège sera organisée avant la fin de la session parlementaire en cours actuellement. Une initiative vivement saluée par les présidents des caucus des députés nationaux du Nord-Kivu, de l’Ituri et celui de la Commission Défense et sécurité de l’Assemblée nationale.

Le premier ministre Sama Lukonde et quelques membres du gouvernement ont pris part à cette réunion aux côtés des caucus des députés nationaux du Nord-Kivu et ceux de l’Ituri, ainsi que de certains officiers supérieurs des FARDC et de la Police nationale congolaise.

Christian BUTSILA

Articles similaires

Fermer
Fermer