PolitiqueSociété

SCTP: comité Kimbembe tient à la modernisation du port d’Ilebo

«Le port d’Ilebo est très important pour la Société commerciale des transports et des ports -SCTP. Ce port fait jonction entre Kinshasa et l’ex-Katanga via le grand Kasaï», souligne Jean Kimbembe Mazunga, DG de la SCTP
Les autorités tiennent à relier toutes les provinces de la RD-Congo par les voies aériennes, routières, ferroviaires, lacustres et fluviales. Si la Société commerciale des transports et ports œuvre à l’Ouest, la Société nationale des chemins de fer du Congo -SNCC-, quant à elle, est essentiellement active dans l’Est et le Sud du pays. Elle est basée à HYPERLINK “https://fr.wikipedia.org/wiki/Lubumbashi” \o “Lubumbashi”Lubumbashi au HYPERLINK “https://fr.wikipedia.org/wiki/Katanga” \o “Katanga”Katanga. Elle est active dans l’exploitation de HYPERLINK “https://fr.wikipedia.org/wiki/Chemin_de_fer” \o “Chemin de fer”chemin de fer, mais aussi dans le transport fluvial et routier et l’exploitation de ports. Jean Kimbembe Mazunga estime que le port d’Ilebo, dans le Kasaï, constitue un point stratégique pour relier l’Est à l’Ouest et revêt d’une très grande importance pour la SCTP. Un coup d’œil sur la SCTP.
En 2015, la SCTP a réhabilité la voie ferrée Kinshasa-Matadi. Immédiatement, le train voyageur régulier entre les deux villes a pu reprendre ses activités à partir du 22 août de la même année à la grande satisfaction de Kimbembe Mazunga, directeur général de cette entreprise de l’Etat. «Aujourd’hui, il y a des sections qui assurent 90 km/heure. Nous avons callé la vitesse moyenne à 55 km/h. Ce qui fait que le temps de parcours moyen est de 6 heures et demi entre Matadi et Kinshasa. C’est un record par rapport au train express», avait annoncé Kimbembe tout en estimant que le train voyageur rénové permettra aux passagers de voyager dans des conditions viables. Il n’y a pas que le train et la ligne ferroviaire Kinshasa-Matadi qui ont été remis en service et rénovés, la voie fluviale Kinshasa-Kisangani a également ouvert avec la réhabilitation et la mise en marche du bateau ITB Kokolo. A ce jour, le comité Kimbembe s’attèle à moderniser le trafic Kinshasa-Ilebo dont il dit que «le port d’Ilebo est très important pour la SCTP». Ce port fait jonction entre Kinshasa et l’ex-Katanga via le grand Kasaï. L’exploitation HYPERLINK “https://fr.wikipedia.org/wiki/Chemin_de_fer” \o “Chemin de fer”ferroviaire et HYPERLINK “https://fr.wikipedia.org/wiki/Port_(marine)” \o “Port (marine)”portuaire, ainsi que le HYPERLINK “https://fr.wikipedia.org/wiki/Navigation_fluviale” \o “Navigation fluviale”transport fluvial constituent les activités principales de la Société commerciale des transports et des ports -SCTP-, ex-Office national des transports -ONATRA- avant 2011. Cette entreprise publique à caractère industriel et commercial a été créée en 1935 sous le nom de l’Office des transports coloniaux -OTRACO. Lors de l’accession de la RD-Congo à l’indépendance en 1960, elle est renommée Office des transports au Congo -OTRACO. Cette dernière sera dissoute pour être remplacée par l’Office national des transports -ONATRA- en 1971. Avec la libéralisation du transport fluvial, à la suite d’une décision du HYPERLINK “https://fr.wikipedia.org/wiki/Conseil_ex%C3%A9cutif_(Za%C3%AFre)” \o “Conseil exécutif (Zaïre)”Conseil exécutif prise en 1977, le monopole lui est retiré et toute personne physique ou morale autorisée à devenir armateur. En 2002, des audits opérationnels ont été menés par des cabinets d’audits internationaux à l’initiative du gouvernement RD-congolais dans un certain nombre d’entreprises publiques et ont confirmé une situation peu reluisante. Notamment environ 13 des plus grandes entreprises publiques à vocation purement commerciales accusent des pertes estimées à plusieurs centaines de millions de USD; les niveaux de production sont en net recul et la productivité insignifiante; et, enfin, les faiblesses caractérisant la gestion des entreprises publiques sont d’ordre institutionnel et ont trait aux pratiques commerciales irrégulières, ainsi qu’au laxisme. C’est ainsi qu’en septembre 2001, au cours d’un séminaire, les décideurs politiques et les mandataires publics ont pris conscience de l’état de déliquescence fort avancée des entreprises publiques, caractérisé dans la plupart de cas par un management inefficient, inefficace, et des effectifs pléthoriques. Aussi, une nouvelle vision a été adoptée. C’est ainsi qu’en 2012, l’ex-ONATRA a été dénommée Société commerciale des transports et ports -SPTP. Cette société a pour objet: d’abord l’exploitation des services de transport multimodal combiné ou non des personnes, des marchandises ou d’autres objets quelconques par eau, par chemin de fer et par route; puis l’exploitation des ports et des services accessoires ou connexes; et, enfin, l’activité et la gestion des chantiers navals. Son réseau est composé du HYPERLINK “https://fr.wikipedia.org/wiki/Chemin_de_fer_Matadi-Kinshasa” \o “Chemin de fer Matadi-Kinshasa”chemin de fer Matadi-Kinshasa, et ce, conformément à la convention signée avec la HYPERLINK “https://fr.wikipedia.org/wiki/Soci%C3%A9t%C3%A9_nationale_des_chemins_de_fer_du_Congo” \o “Société nationale des chemins de fer du Congo”Société nationale des chemins de fer du Congo -SNCC; du réseau lacustre et fluvial: de HYPERLINK “https://fr.wikipedia.org/wiki/Boma” \o “Boma”Boma à HYPERLINK “https://fr.wikipedia.org/wiki/Banana_(R%C3%A9publique_d%C3%A9mocratique_du_Congo)” \o “Banana (République démocratique du Congo)”Banana -vedette Kalamu- et du fleuve Congo et de la rivière Kasaï -ainsi que leurs affluents-; des ports notamment maritimes de HYPERLINK “https://fr.wikipedia.org/wiki/Port_de_Matadi” \o “Port de Matadi”Matadi et de HYPERLINK “https://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Port_de_Boma&action=edit&redlink=1” \o “Port de Boma (page inexistante)”Boma ainsi que fluviaux de HYPERLINK “https://fr.wikipedia.org/wiki/Port_de_Kinshasa” \o “Port de Kinshasa”Kinshasa, de HYPERLINK “https://fr.wikipedia.org/wiki/Mbandaka” \o “Mbandaka”Mbandaka et de HYPERLINK “https://fr.wikipedia.org/wiki/Kisangani” \o “Kisangani”Kisangani. La ligne de chemin de fer Matadi-Kinshasa a été construite de HYPERLINK “https://fr.wikipedia.org/wiki/1890” \o “1890”1890 à HYPERLINK “https://fr.wikipedia.org/wiki/1898” \o “1898”1898 entre le port de HYPERLINK “https://fr.wikipedia.org/wiki/Matadi” \o “Matadi”Matadi, dans le HYPERLINK “https://fr.wikipedia.org/wiki/Bas-Congo” \o “Bas-Congo”Bas-Congo actuelle province du Kongo Central, et HYPERLINK “https://fr.wikipedia.org/wiki/Kinshasa” \o “Kinshasa”Kinshasa -ex-Léopoldville. Sa longueur est de 366 kilomètres et est exploitée par la SCTP, ex-ONATRA. Ses principales gares sont HYPERLINK “https://fr.wikipedia.org/wiki/Matadi” \o “Matadi”Matadi, Mpozo, Kenge, HYPERLINK “https://fr.wikipedia.org/wiki/Songololo” \o “Songololo”Songololo, HYPERLINK “https://fr.wikipedia.org/wiki/Mbanza-Ngungu” \o “Mbanza-Ngungu”Mbanza-Ngungu, Kimpese, Lukala, HYPERLINK “https://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Kintanu&action=edit&redlink=1” \o “Kintanu (page inexistante)”Kintanu, Kisantu, Inkisi, HYPERLINK “https://fr.wikipedia.org/wiki/Madimba” \o “Madimba”Madimba, HYPERLINK “https://fr.wikipedia.org/wiki/Kasangulu” \o “Kasangulu”Kasangulu, Matete et HYPERLINK “https://fr.wikipedia.org/wiki/Gare_de_l%27Est_(Kinshasa)” \o “Gare de l’Est (Kinshasa)”Kinshasa Est. La ligne de chemin de fer et le port de Matadi sont actuellement le principal lien de HYPERLINK “https://fr.wikipedia.org/wiki/Kinshasa” \o “Kinshasa”Kinshasa avec le monde extérieur.
Octave MUKENDI

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer