Société

Journées mondiales de la jeunesse: Abbé Clay exhorte les chrétiens catholiques à la miséricorde

Depuis 1984, l’Eglise catholique organise les journées mondiales de la jeunesse après trois ans. Elles sont l’occasion de rassembler les jeunes catholiques venus du monde entier pour prier, se former, célébrer ensemble et témoigner de leur foi envers le Christ. Cette année, ces journées mondiales de la jeunesse se sont ouvertes le samedi 23 juillet. A en croire l’abbé Clay de la Paroisse Saint François de Sales de Kintambo, le lieu choisi pour la célébration de cet événement haut en couleur est la Pologne, plus précisément dans la ville chère à Saint Jean Paul II Cracovie. Le thème retenu pour commémorer cette 31ème édition est le même que celui de l’année du jubilé de la miséricorde: «Heureux les miséricordieux car ils obtiendront miséricorde -Matthieu 5:7», conformément à ce qu’enseigne le Christ dans l’évangile selon Saint Luc. Dans la ville de Kinshasa, les chrétiens sont appelés à faire un pèlerinage à la Cathédrale Notre Dame du Congo, dans la commune de la Gombe, pour prier devant la «Divine miséricorde» érigée pour l’année sainte depuis décembre dernier. «Durant toute cette année, nous allons imiter la miséricorde du Père à travers l’exercice de la charité, la miséricorde corporelle qui veut que nous puissions donner de l’eau à l’assoiffé, la nourriture à l’affamé, l’habit au dénudé, visiter les malades, les prisonniers, une certaine sollicitude à l’égard du corps, de la santé de l’autre. Mais nous ne devons pas oublier la miséricorde spirituelle, l’instruction, le pardon, les conseils par rapport à l’édification de l’esprit de l’autre et de sa conscience», a révélé l’abbé Clay. Les chrétiens rencontrés dimanche 24 juillet témoignent, quant à eux, l’immense joie qu’ils ont ressentie, car cette année même sera inaugurée une montagne de prière dénommée «Igné» pour permettre à ces derniers de bien prier. Ils ont également appelé les chrétiens à faire un acte de charité, car Dieu est miséricordieux avec son immense amour en se sacrifiant pour les humains. C’est à travers ce message très interpellant du Pape François que les évêques ainsi que les cardinaux donneront une série de catéchèses pour exhorter une fois de plus la jeunesse, car elle représente l’espoir, l’avenir du monde et surtout celui de l’église. «Si les jeunes s’exercent et que leur apostolat est enraciné dans la miséricorde, nous pensons que la nouvelle évangélisation en profondeur aura à les ancrer dans leurs racines», a laissé entendre l’abbé Clay.
Pape Saint Jean Paul II, initiateur des JMJ
L’initiateur de ces journées pour la jeunesse n’est autre que le Pape Saint Jean Paul II qui, de son vivant, en sa qualité de guide spirituel, en a célébré plusieurs: 1984 au Vatican, 1985 au Vatican, 1987 à Buenos Aires en Argentine, 1989 à Saint Jacques de Compostelle, 1991 à Czestochowa en Pologne, 1993 à Denver aux Etats Unis, 1995 à Manille aux Philippines, 1997 à Paris en France, 2000 à Rome en Italie, 2002 à Toronto au Canada. Ses successeurs ont repris la relève après sa mort. Benoit XVI en a organisé notamment en 2005 en Cologne en Allemagne, en 2008 à Sydney en Australie et en 2011 à Madrid en Espagne. En 2013, le Pape François qui a succédé à Benoit XVI les a organisées au Brésil.
Harmony FINUNU
Divine PEZO

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer