Société

Kinshasa : Le SIRAP salue la mémoire de Lumumba et apporte son soutien aux FARDC

Le syndicat interministériel de la réforme de l’Administration publique et interprofessionnel -SIRAP- a organisé, le lundi 27 juin 2022, une marche pacifique qui est partie de son siège dans la commune de Ngiri-Ngiri pour chuter au Palais du peuple, siège du Parlement, dans la commune de Lingwala, où un mémo a été lu. Cette marche avait un double objectif. D’abord, saluer la mémoire de Patrice-Emery Lumumba dont les reliques ont été restituées à la RD-Congo, puis apporter son soutien aux Forces armées de la RD-Congo -FARDC- qui affrontent les agresseurs rwandais sous couvert du M23 dans le territoire de Rutshuru au Nord-Kivu.

A en croire Paul Yapay Makengo, président du SIRAP, sa structure n’est pas là seulement pour revendiquer les droits et avantages des travailleurs, mais elle contribue également à la stabilité et à la défense de la patrie. C’est pourquoi, le SIRAP condamne les abus physiques et psychologiques du M23 et ses alliés soutenus militairement par le Rwanda et foulant ainsi aux pieds toute considération humaine de la population l’Est en particulier et de la RD-Congo en général.

«Ces abus sont caractérisés par des pratiques de torture, viol, massacres et crachent avec mépris sur le panafricanisme en faisant fi de notre histoire commune de l’espace Congo-Belge-Rwanda-Urundi et ne visant que la prise par l’importe quel moyen d’une partie du territoire RD-congolais», dénonce Paul Yapay.

C’est dans cette optique que le SIRAP dénonce l’agression du Rwanda par le biais de «ses bons élèves» M23, CODECO, ADF, FPRI qui se caractérisent par «le terrorisme et la cupidité occasionnant ainsi le dépeuplement de nos villages».

Le SIRAP demande aussi à tous les «agents publics et à la population RD-congolaise d’être vigilants, prudents et résistants à toute manipulation politicienne et à toute tentative de balkanisation de la RD-Congo par cette agression imposée injustement par le Rwanda» et estime qu’aucune «arme, sophistiquée soit-elle, n’est plus forte que la pression d’un peuple debout pour défendre sa patrie».

En vue de bouter l’agression hors du territoire qu’il occupe, le SIRAP demande aux institutions de la République de faire la pression sur la Communauté internationale afin de la «levée de l’embargo sur l’acquisition des armes de guerre de nouvelles technologies par la RD-Congo». C’est pour la défense de la patrie que Patrice Lumumba a été assassiné. Raison pour laquelle, le SIRAP qui voit en Lumumba le premier syndicaliste qui a défendu la cause des indigènes face aux Belges, se réjouit de la restitution des reliques par la Belgique et salue la décision courageuse des autorités RD-congolaises de décréter un deuil national de 3 jours en sa mémoire. Le SIRAP se félicite du fait que Lumumba aura désormais une sépulture digne de son rang.

Raison pour laquelle le SIRAP encourage les autorités politiques et militaires à ne pas céder ne serait-ce qu’un centimètre du territoire national. «Le Congo restera uni et indivisible dans ses frontières de 1960 comme l’a toujours proclamé haut et fort Patrice Lumumba qui a dénoncé les visées machiavéliques de balkaniser notre pays au lendemain de son accession à l’indépendance croit-on au SIRAP.

Octave MUKENDI

Articles similaires

Fermer
Fermer