Société

EUSEC/RD-Congo forme des jeunes officiers et sous-officiers des FARDC

La reforme des Forces armées de la RD-Congo -FARDC- poursuit son bonhomme de chemin. Un des éléments essentiels de cette reforme est de doter ces FARDC des jeunes officiers et sous-officiers bien formés pour l’encadrement des unités. Après la relance des écoles militaires, l’idée est d’aboutir à la professionnalisation pure et simple de l’armée régulière. Raison pour laquelle, dernièrement, un séminaire pédagogique sur l’harmonisation de la formation au sein des FARDC a été ouvert au groupement des écoles supérieures militaires à Kinshasa. Pendant plus d’une semaine, le commandant général des écoles militaires, les commandants de toutes les écoles militaires, l’Etat-major général en charge de l’administration et opérations, l’inspectorat général des FARDC et les partenaires internationaux ont coordonné leurs efforts dans le but d’élaborer un plan d’action sur les activités des écoles. En organisant ce séminaire, le commandement général des écoles militaires en collaboration avec la Belgique, la France, les Etats-Unis, la MONUSCO et la Mission de conseil et d’assistance de l’Union européenne en matière de réforme du secteur de la sécurité en RD-Congo dans le domaine de la défense EUSEC RD-Congo, vise tout simplement à rehausser le niveau des FARDC. Au cours de ce séminaire, les participants ont été, pendant cinq jours, scindés en six ateliers. Il s’agit notamment de la définition du besoin en formation, de la doctrine d’utilisation des forces armées, de l’homogénéité des formations, de la cohérence au sein des parcours de formation, du rapport d’information périodique et contrôle interne ainsi que des moyens de fonctionnement des écoles. Il est important de rappeler que ce séminaire pédagogique s’inscrit dans le cadre du programme d’action élaboré et signé conjointement par le ministère national de la Défense nationale, Anciens combattants et Réinsertion et la Mission EUSEC/RD-Congo en décembre 2015. Ce programme d’action, renouvelé annuellement, soutient la mise en œuvre du plan de réforme de l’armée tel que défini par les autorités RD-congolaises.
BBS
 
 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer