Société

Eau «pire» ou «pure»?

Dans les rue de Kinshasa, la capitale RD-congolaise, l’utilisation incorrecte des pire et pure s’est beaucoup rependue. Cet emploi incorrect du point de vue sens est accentué par le problème de prononciation de «U» qui devient facilement «I» créant ainsi une confusion totale entre les deux termes. Et cet emploi est beaucoup plus fréquent chez les vendeurs détaillants d’eau qui les utilisent de façon vulgaire sans pour autant savoir la vraie signification. A en croire un vendeur grossiste d’eau abordé par «AfricaNews», l’usage incorrect de ces deux termes est fréquent chez des vendeurs détaillant d’eau qui n’ont pas fait bonne école.
Dans les rues, marchés, milieux scolaires, l’usage incorrect des mots pire et pure s’est beaucoup rependu. Ce problème de prononciation rendu célèbre par des vendeurs détaillants d’eau s’avère être actuellement normale dans l’expression orale et écrite des Kinois. Peu des gens les placent et les prononcent correctement. Interrogé par ce sujet un vendeur grossiste d’eau s’exprime en ce terme : «la confusion de ces deux termes Pire et Pure est plus remarquable dans l’expression des vendeurs détaillants d’eau et la plus part de ces vendeurs n’ont pas fait des bonnes études et certains n’ont même pas foulé les pattes à l’école, d’où la compréhension ou encore la signification correct de ces deux termes leur pose problème ». Cet usage incorrect des vendeurs détaillants d’eau, est devenu indispensable dans l’expression des kinois.
A en croire le vendeur grossiste, la prononciation du terme pire et pure est fréquent même chez des personnes lettrées, on entend parler de «pire vieux», «on est de pire»… Ici encore la compréhension normale renvoie à un «ainé mauvais» ou «un ami mauvais». Vu cette impasse linguistique, «AfricaNews» veut nous aider à les utiliser correctement dans notre expression orale et écrite. «Pire» est le comparatif irrégulier de l’adjectif qualificatif mauvais, c’est-à-dire il ne suit pas la règle générale des degrés des adjectifs, ainsi en disant «eau pire» cela signifie que cette eau est impropre à la consommation, elle n’est pas potable.
«Pure» c’est un autre adjectif qualificatif d’usage courant. Il indique la qualité de ce qui n’est pas mélangé à une autre chose, n’est pas altéré par un élément étranger, ne comporte pas d’imperfections ou encore qualité d’une personne dépourvue de toute souillure morale. Espérons que c’est compris, ne revenons plus à nos vieilles habitudes de la mauvaise prononciation et du mauvais usage de ces deux termes.
Roddy grâce BOSAKWA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer