Société

Alphonse Dibatesa sollicite un soutien matériel pour sa juridiction

Le monde entier a célébré, dimanche 8 mai, la Journée mondiale de la Croix-Rouge. Profitant de cette occasion, Alphonse Dibatesa, président sectoriel de la Croix-Rouge Makala, a sollicité un soutien matériel pour sa section en vue d’améliorer le travail du secouriste. A l’en croire, cette journée est très importante pour tout secouriste dans la mesure où elle rappelle à tout le monde que le moment est venu pour réaliser quelque chose qui aiderait les autres. Pour ce vaillant secouriste, le rôle premier de la Croix-Rouge est de secourir les personnes en danger.
En marge de la célébration de la Journée mondiale de la Croix-Rouge, Alphonse Dibatesa, président sectoriel de la Croix-Rouge Makala, a signifié avoir besoin d’un grand soutien matériel dans la section de la commune de Makala pour faire mieux dans son travail de secours. Il l’a fait savoir à la faveur d’une interview exclusive accordée à «AfricaNews». «Nous avons besoin d’améliorer et de faire autrement notre travail, mais le problème qui nous retient le plus lié au manque de matériels essentiels pour notre service. Dans son service, la Croix-Rouge a multiplié des activités qu’elle organise pour le bien de la nation mais quand les matériels font défaut, tout est bloqué. Or, tout travail a besoin d’être amélioré», a-t-il dit. Et d’ajouter: «nous sollicitons l’assistance surtout de l’Etat. Qu’il reconnaisse aussi l’importance des membres de la Croix-Rouge dans le pays. Qu’il nous dote des matériels capables de nous aider à améliorer notre travail. Par exemple, des bandages, foulards, civières et tant d’autres matériels qui nous servent surtout dans l’assainissement du secteur de travail». Alphonse Dibatesa a en outre reconnu l’importance de la journée du 8 mai qui, selon lui, rappelle à tout secouriste son devoir dans le pays. Il a par ailleurs indiqué que la journée consacrée aux secouristes est très importante, car elle leur permet d’organiser multiples activités possibles. Pour sa section, il a fait savoir que, cette fois-ci, ils se sont livrés aux travaux d’assainissement de leur secteur de travail en dépit de manque de matériel. «Secourir les personnes en danger, c’est notre mission première. Mais, cela ne nous empêche pas de faire une autre activité constructive pour le pays. Nous sommes toujours informés en retard quand il y a un problème. La mise en place d’un service de communication de la Croix-Rouge dans toutes les sections sera une très bonne chose aussi pour l’amélioration et le secours rapide dans le milieu», a-t-il souligné. Dibatesa a également signalé qu’ils ont besoin de nouveaux membres dans leur section surtout les femmes. «La procédure d’adhésion est très simple. Il suffit juste d’acheter une carte de membre qui se vend à bon prix et une fiche de membre. Ainsi, on devient membre de la Croix-Rouge. Nous avons constaté que les femmes n’adhèrent pas vraiment à la Croix-Rouge surtout ici dans notre section. C’est vraiment un appel pour toutes les femmes intéressées», a-t-il renchéri tout en lançant un appel à tous les membres de la Croix-Rouge de la RD-Congo de se tenir la main dans la main afin de s’organiser pour soutenir leur travail. «Dans notre secteur, nous avons eu à réaliser, par nos propres efforts, des projets qui nous aident en cas de besoin. Nous élevons des canards, pigeons et autres animaux que nous pouvons vendre en cas de difficulté et avoir quelque chose. Nous nous intéressons aussi à la culture», a-t-il conclu.
Parousia MAKANZU

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer