Société

Clôture de l’année académique 2015-2016: l’UCI lance 70 lauréats sur marché de l’emploi

L’Université chrétienne internationale -UCI- vient de déverser 70 lauréats sur le marché de l’emploi. Il s’agit de ses nouveaux diplômés dont 26 ingénieurs en Mines, Pétrole et Energies nouvelles, 10 en Programmation, Réseaux et télécommunication, 8 en Droit, 3 en Organisation et méthodes du développement, 1 en Bucco-dentaire, 2 en Chimie-alimentaire et agro-business, 2 en Hautes études commerciales et gestion, 9 en Biomédicale, 1 en Santé publique et 1 en Sciences infirmières. Tous ces lauréats en première session ont reçu leurs diplômes à l’occasion de la collation des grades académiques marquant la fin de l’année 2015-2016.
Nzita-di- Nzita, fondateur et président du conseil d’administration de l’UCI, a loué la prouesse réalisée par les corps académique et scientifique pour l’amélioration de la qualité des enseignements, ayant permis à cette université privée d’être première à introduire le système LMD en RD-Congo. Il a par ailleurs félicité le corps enseignant, affirmant que la valeur d’une université est sa capacité à respecter le calendrier de l’année académique et de la formation dispensée.
A l’en croire, cette institution d’enseignement a fait preuve du respect des instructions du ministre de l’Enseignement supérieur et universitaire. En outre, Nzita- di- Nzita a invité les lauréats à défendre l’étendard de l’UCI dans la vie professionnelle. Il a également appelé les lauréats à promouvoir le développement de la RD-Congo. Le problème de travail étant complexe et majeur, le PCA a appelé tous les lauréats à l’entreprenariat en créant des emplois. Dans sa leçon académique, le fondateur de l’UCI a évoqué les notions économiques, politiques, sociales et la gestion des ressources humaines ainsi que la démocratie.
A ce sujet, il a donné les indicateurs de la démocratie notamment les élections, la décentralisation et son mode de gestion ainsi que le mécanisme de l’exercice de la paix. «Face aux nouveaux enjeux de la RD-Congo qui se veut émergent à l’horizon 2030, le fondateur de l’UCI se fait l’obligation d’appliquer l’équité sociale dans le programme universitaire au-delà de la ville de Kinshasa, de rattraper l’évolution des Nouvelles technologies de l’information et de la communication -NTIC- en associant les institutions canadiennes et d’achever le chantier du programme master», s’est-il félicité.
De son côté, Nsubu, secrétaire général administratif, a présenté le rapport des activités académiques pour l’année académique 2015-2016 et a soutenu que plusieurs publications, conférences et annales scientifiques ont été réalisées en vue d’apporter une dimension pratique à la formation des étudiants. «Les cours sont dispensés par module qui est équivalent d’un trimestre. L’année académique est quadrimestre. Au cours de l’année académique 2015-2016, 124 cours ont été dispensés par plus de 96 professeurs», a-t-il signifié. Pour sa part, le secrétaire général académique a signifié qu’à l’UCI, il existe une harmonie, une franche collaboration entre le secrétariat académique et l’administratif.
A son tour, le représentant des étudiants a exprimé sa gratitude aux corps scientifique et administratif de l’UCI pour la formation dont elle a bénéficié dans cette institution universitaire. Pour ce faire, il a fait des éloges à l’endroit du professeur Nzita qui a également participé au changement des démarches scientifiques de l’université en RD-Congo. Fondée en 1990, l’UCI a ouvert ses portes au cours de l’année académique 1992-1993. En cette année là, elle célèbre son jubilé d’argent et son fondateur affichait des ambitions légitimes à son institution pour les 26 prochaines années.
«Nous sommes déterminés à accompagner la RD-Congo dans son destin de grandeur», déclarait Stephen Nzita. Agréée en 1999, l’UCI est pionnière de la Licence Master et Doctorat-LMD en RD-Congo grâce à la collaboration de Liberty University aux Etats-Unis et l’Université du Québec.
L’UCI collabore aussi avec 100 instituions académiques et de recherche scientifiques à travers le monde. Elle maintient des programmes d’échange et le jumelage des diplômes avec certification internationale en mines, pétroles, gaz, informatique et télécommunication.
Bijou KULOSO

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer