Société

11 morts et plusieurs blessés dans l’affaissement d’un immeuble à Kinshasa

C’est un drame. Les rescapés sont inconsolables. Vers 6h00 du matin ce mercredi 26 octobre, un immeuble de 5 niveaux en pleine phase de construction s’est écroulé sur les parcelles voisines au croisement des avenues Gambela et Dibaya dans la commune de Kasa-Vubu, à Kinshasa.
Les témoins rencontrés sur place parlent de 11 morts coincés dans les décombres et plusieurs blessés. Nos reporters ont vu deux corps extraits des décombres alors que certaines personnes affirment avoir vécu l’extraction de 9 autres corps inertes.
La plus grande victime, c’est madame Tshibola qui a perdu neuf de ses enfants sur l’avenue Dibaya. Elle a eu la vie sauve parce qu’elle était sortie avant l’heure de la tragédie pour aller faire ses achats.  «Le plus important dégât a été enregistré dans la parcelle d’à côté où habite maman Tshibola et sa famille dont les maisons ont  été écrasées par les bétons armés de l’immeuble effondré», rapportent les voisins.
La mère éplorée, en larmes, ne cesse de crier: «J’ai perdu tous mes enfants dans ce drame». Pleurs, cris de détresse et vives émotions dans le quartier. Jusqu’à 12 heures, les tracteurs cherchaient encore à déterrer d’autres victimes coincées dans les décombres.
Dans une autre parcelle, chez papa Lokombe, aucune victime n’a été enregistrée, sauf les dégâts matériels. Madame Théthé qui a vécu l’évènement explique: «Vers 6h10’, j’ai entendu un grand bruit bizarre. Je me suis écriée fort comme je balayais la cour avant d’amener mes enfants à l’école. Du coup, j’ai vite couru. Les débris de l’immeuble voisin affaissé se sont déversés dans la parcelle bloquant l’entrée de la maison. Dieu merci, ça a détruit seulement la toiture comme vous le voyez et touché légèrement les pieds d’un de mes enfants qui était debout devant la porte de la maison. Mais seulement,  c’est chez la voisine de l’autre parcelle sur Dibaya où il y a eu des morts, car les décombres ont couvert toute la parcelle».
Propos confirmés par papa Lokombe, venu vite constater les dégâts chez ses locataires. «J’habite Limete. On m’a appelé d’urgence. Et voici qu’il y a des dégâts matériels très importants. Dieu merci, je n’ai pas enregistré des morts, sauf dans la parcelle de Dibaya où la famille a vécu le drame», a-t-il dit.
Alerté, le Premier ministre Matata Ponyo a conduit une délégation gouvernementale sur les lieux du drame à 9 heures. Il s’est rendu compte de l’ampleur des dégâts.
Les habitants du quartier déplorent le fait que cet immeuble de 5 étages est arrivé à ce stade seulement durant trois mois.
AfricaNews

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer