Politique

She Okitundu attendu à l’Assemblée nationale

Une question d’actualité est adressée à Léonard She Okitundu, vice-Premier ministre en charge des Affaires étrangères par Paul Muhindo Vahumawa, député national élu du Nord-Kivu, afin de connaitre pourquoi les massacres des civils se poursuivent pendant que la Mission de l’Organisation des Nations unies pour la stabilisation en RD-Congo -MONUSCO- a déployé une Brigade spéciale dans la région et que les Forces armées de la RD-Congo -FARDC- également sont sur place. Le 25 décembre, alors que tout le monde festoyait la nativité, le sang des RD-Congolais a encore coulé à Beni. Le bilan évoqué fait état de 25 personnes tuées dans les affrontements qui ont opposé les FARC aux miliciens.  
La situation sociopolitique et sécuritaire au Nord-Kivu reste préoccupante. La population ne cesse d’être victime des atrocités de la part des miliciens issus de plusieurs souches. A la suite des confrontations ayant éclaté le 25 décembre dans cette province, plusieurs personnes ont été tuées. Pour connaitre ce qui s’était réellement passé, Paul Muhindo Vahumawa, député élu du Nord-Kivu, est inquiet de constater que ces actes désastreux continuent à se perpétrer sous l’œil impuissant de la MONUSCO, de sa Brigade spéciale et des FARDC. C’est ainsi que l’élu a, une fois encore, interpelé le gouvernement et la Mission de l’Organisation des Nations unies pour la stabilisation en RD-Congo. Sa démarche pour objectif d’apporter de l’assistance aux personnes se trouvant dans un état critique et aux populations civiles qui pourraient en être victimes. A en croire l’élu du Nord-Kivu, cette question spécifique est adressée au vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères parce qu’il a la responsabilité de répondre au nom des agences onusiennes qui sont dans le pays.
La Brigade spéciale de l’ONU de plus en plus inefficace
Ce membre du gouvernement doit aller s’expliquer devant la Représentation nationale et dire pourquoi est-ce les Brigades spéciales déployées dans l’Est du pays deviennent de plus en plus inefficaces dans la protection des civiles. Pourtant la première mission de la Brigade spéciale de la MONUSCO est de neutraliser tous les groupes armés étrangers et nationaux qui sèment la panique dans ce coin de la République et protéger les civiles. Ici, l’auteur de la question a fait savoir que cette mission onusienne n’est pas encore atteinte. «Je ne peux pas interpeller le Secrétaire général des Nations unies, c’est la raison pour laquelle je vise celui qui a la responsabilité au niveau du gouvernement de gérer la relation entre le gouvernement RD-congolais et l’ONU notamment le vice-Premier ministre des Affaires étrangères», a-t-il expliqué en signifiant que la population est morte malgré la présence remarquable de la MONUSCO et des FARDC et leurs équipements modernes.
Dénoncer les ennemis de la paix
Pourtant, l’élu de Beni ne cesse de rappeler que la mission confiée à cette brigade est censée prendre fin d’ici 2017. Il a invité la population à dénoncer les ennemis de la paix infiltrés en son sein et a sollicité une enquête pour déterminer les circonstances et identifier les auteurs de cette attaque. Les choses se préciseront lors que le concerné donnera ses explications.
Bijou KULOSO

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer