PolitiqueSociété

Processus électoral en RD-Congo, l’OIF et CSC prêts à apporter leur soutien au CSAC

Une mission importante a franchi les installations du Conseil supérieur de l’audiovisuel et de la communication -CSAC- mardi 26 avril. Faisant partie de cette équipe, Général Sangare et Abdourahamane Ousmane, respectivement chef de mission d’évaluation du processus électoral de l’OIF et président du Conseil supérieur de la communication -CSC- de la République du Niger. Au menu, échanger avec les animateurs de l’autorité de régulation des médias en RD-Congo surtout en période électorale. Pour ce faire, ils ont rencontré le président du CSAC, Christophe Tito Ndombi assisté de quelques membres du bureau, entre autres le vice-président Alain Nkoy, le rapporteur Chantal Kanyimbo et certains autres collaborateurs. Leur entretien a tourné autour des activités et des difficultés auxquelles fait face le CSAC en période électorale.
Au finish, ayant reçu de la Déclaration internationale de Bamako mandat de prendre des dispositions en faveur de l’avancement de la démocratie dans l’espace francophone, l’Organisation internationale de la Francophonie -OIF-, par le biais de son émissaire, s’est dite prête à apporter tout son appui au Conseil supérieur de l’audiovisuel et de la communication -CSAC. «Nous venons de rencontrer le président du CSAC, comme vous le savez, c’est une institution extrêmement importante en période électorale. Nous avons échangé avec le président et certains de ses collaborateurs, sur leurs activités, les difficultés et en suite le domaine dans lequel l’OIF peut apporter son appui. Le CSAC joue un rôle extrêmement important, et donc nous voulons l’appuyer et renforcer ses capacités en termes de formation et également en termes de matériels», a précisé le Général Sengare, au sortir de cette rencontre. Et d’ajouter: «comme vous le savez, nous sommes une mission d’évaluation électorale de l’Organisation internationale de la Francophonie, à laquelle la déclaration internationale de Bamako a donné mandat de prendre des dispositions en faveur de l’avancement de la démocratie dans l’espace francophone. Et, à ce titre, l’OIF déploie, la veille des échéances électorales dans chacun des pays membres, une mission d’évaluation qui tend l’objet de faire l’état des lieux de préparatifs, mais surtout à identifier le domaine dans lequel l’OIF peut intervenir. C’est pour cela que nous sommes dans votre beau pays depuis le dimanche pour la mise en œuvre de cette mission d’évaluation». Avec l’annonce de cet appui, cela témoigne clairement le rôle qu’a le CSAC en cette période.
René KANZUKU
Patrick NZAZI

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer