Politique

RDC : Gisele Mbwasiem invite les politiciens à s’accaparer de la vision d’Etienne Tshisekedi

En marge de la commémoration du 4ème anniversaire de la disparition d’Etienne Tshisekedi wa Mulumba, Gisèle Mbwasiem, secrétaire générale adjointe de l’Union pour la démocratie et le progrès social -UDPS- en charge des questions économiques et financières, se souvient d’un homme exceptionnel et de conviction dont le combat était une source d’inspiration pour des générations futures. Dans un entretien accordé à «AfricaNews», Mbwasiem précise que Etienne Tshisekedi avait des idées claires et limpides de ce qu’il voulait faire de la RD-Congo. «Il voulait d’un Congo où le peuple exercerait sa souveraineté sans interférence étrangère. Voilà pourquoi, il refusait le pouvoir pour le pouvoir parce qu’il considérait que la finalité de toute action politique doit être l’amélioration quantitative et qualitative du niveau de la vie de la population», souligne-t-elle. Et d’ajouter: «Etienne Tshisekedi était un homme exceptionnel qui a, à l’instar de Moïse qui refusa d’être appelé fils du Pharaon pour la libération du peuple juif, sacrifié sa vie pour la libération du peuple RD-congolais. Il est le héros national. Il fallait être un homme de conviction pour résister car la tentation était trop grande, seule la prise en compte de la misère de la population était sa forteresse». Selon Gisele Mbwasiem, c’est à partir de la misère du peuple que Tshisekedi a tiré sa vision dont le credo est: «mettre l’homme au centre de toutes les préoccupations politiques». D’où l’adage «Le peuple d’abord!» résume au mieux sa pensée politique dont l’héritage est trop grand, car tous les RD-Congolais peuvent se ressourcer peu importe leurs obédiences politiques. Gisele Mbwasiem indique également que le combat du Sphinx de Limete doit inspirer toute la classe politique de la RD-Congo parce qu’il se base sur des vraies valeurs de la démocratie que tout le monde doit cultiver notamment la résistance par des moyens pacifiques ou la non-violence. Ensuite, renchérit-elle, la conquête du pouvoir par des voies démocratiques dont les élections et, enfin, l’instauration d’un Etat de droit. Par rapport à la parité, Mbwasiem confirme qu’Etienne Tshisekedi considérait la femme et la mettait à sa place. «A chaque fois qu’il prenait les décisions, il tenait compte de la femme. Il était toujours prêt à écouter et résoudre les préoccupations des femmes», rappelle-t-elle. Par ailleurs, la SGA de l’UDPS félicite les députés nationaux pour avoir tenir compte de ticket de l’Union sacrée pour la nation lors des élections des membres du bureau définitif de l’Assemblée nationale. Cela a permis au Chef de l’Etat de matérialiser sa vision pour l’intérêt supérieur de la nation, car il incarne la vision politique d’Etienne Tshisekedi qui a donné sa vie pour le bonheur des RD-Congolais.

Mymye MANDA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer