Politique

Patrick Muyaya veut des explications à Luhaka et Tshibanda

Pour l’instant, a affirmé le benjamin du Parlement, la balle se trouve dans le camp du bureau de l’Assemblée nationale qui doit notifier le vice-Premier ministre en charge des Postes, Télécommunication et Nouvelles technologies de l’information et de la communications -PT-NTIC- ainsi que le ministre des Affaires étrangères et coopération internationale pour qu’ils répondent devant les élus du peuple
Patrick Muyaya Katembwe monte au créneau. Ce député national refuse d’assister impuissant à la hausse du coût des forfaits Internet mobile et au meurtre d’un RD-Congolais en Inde. Il tient à voir clair. Pour y parvenir, il ne s’est fait pas prier pour interpeller les ministres concernés. Vendredi 27 mai dernier, il a adressé une question écrite interpellant Thomas Luhaka Losendjola, vice-Premier ministre et ministre des Postes, Télécommunications et Nouvelles technologies de l’information et de la communication -PT-NTIC- ainsi que Raymond Tshibanda, ministre des Affaires étrangères et Coopération internationale. Lors d’un échange sur Whatsapp avec «AfricaNews», mardi 31 mai, cet élu de la circonscription électorale de la Funa a indiqué qu’il n’a rien de personnel contre ces deux membres du gouvernement. Tout ce qu’il veut, c’est comprendre les raisons justifiant ce qu’il qualifie de hausse vertigineuse du coût des forfaits Internet mobile et connaitre les dispositions prises pour la sécurisation des RD-Congolais à l’étranger.        
Patrick Muyaya Katembwe a constaté, comme tout le monde d’ailleurs, la hausse sans explication du coût de l’Internet mobile en RD-Congo. En activant les forfaits Internet d’USD 1, les abonnés des entreprises des Télécommunications sont surpris de n’obtenir que 65 mégabits au lieu de 80 mégabits comme c’était le cas auparavant. Une situation qui fait des victimes financières parmi les populations RD-congolaises vivant déjà dans un étroit financier. Revêtu d’un mandat populaire, ce jeune élu du peuple veut entendre le patron du secteur, Thomas Luhaka Losendjola. Il lui demande des explications. «À travers cette démarche, je veux comprendre les raisons qui justifient cette hausse vertigineuse», a-t-il répondu à ceux voulant connaitre exactement les visées de cette interpellation avant d’émettre un vœu: «notre souhait est que nous revenons aux prix initiaux». Si sa démarche n’aboutissait pas à des résultats escomptés, Patrick Muyaya a affirmé qu’il doit comprendre et cerner les motivations qui y sont relatives. «Je ne suis pas expert en la matière. J’accorde le bénéfice du doute au gouvernement. La suite dépendra de la réaction du ministre…», a-t-il signalé. Concernant la lapidation ayant conduit à la mort d’un RD-Congolais en Inde, ce député PALU souhaite tout simplement savoir les précautions prises pour limiter ou carrément mettre fin à ce genre d’évènements qui endeuillent toute une nation. Il n’a aucun reproche personnel à l’encontre de Raymond Tshibanda. «Je ne reproche rien au ministre. Il n’en est pas responsable. Je veux juste savoir les dispositions prises pour la sécurisation de nos compatriotes à l’étranger», a-t-il précisé. En RD-Congo, la hausse du prix des forfaits Internet, sans explication préalable, est constatée depuis le 10 mai 2016. Et le meurtre de ce jeune professeur RD-congolais est intervenu samedi 20 mai 2016 à New Delhi en Inde. À ces deux préoccupations, Patrick Muyaya veut des explications.
Barick BUEMA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer