PolitiqueSociété

La MONUSCO réserve une fin de non recevoir aux 33 ONG RD-congolaises

Le collectif des 33 ONG, une plateforme d’organisations RD-congolaises de défense de droits humains, demande à la MONUSCO de cesser tout soutien aux opérations électorales de la Commission électorale nationale indépendante -CENI. Selon un communiqué de presse rendu public le 8 août, Me Georges Kapiamba, président de ce collectif, note que les opérations d’enrôlement des électeurs conduites par la CENI dans la province du Nord-Ubangui ne respectent pas la résolution 2277 du Conseil de sécurité des Nations Unies. «Etant donné que la Monusco est l’émanation du Conseil de sécurité, et que la résolution 2277 en ses points 9 et 10 ont imposé à la CENI de publier le calendrier électoral devant tenir compte des impératifs de délais constitutionnels. Et que la CENI n’a pas respecté les termes de cette résolution, la Monusco ne peut pas continuer à soutenir les opérations qui vont à l’encontre de l’esprit et de la lettre de la résolution du Conseil de sécurité des Nations unies», souligne-t-il. Il demande à la MONUSCO de faire pression sur les responsables de la CENI, sur le gouvernement RD-congolais, «de manière à ramener tout le monde dans l’esprit du respect de la constitution». La réaction de la MONUSCO n’a pas tardé. La mission onusienne affirme que l’appui qu’elle apporte à la CENI s’inscrit dans la ligne droite de la Résolution 2277 du Conseil de sécurité. «Je laisse aux ONG et à la société civile d’interpréter la résolution 2277 comme elles l’entendent. Ce que moi j’en connais est que c’est une demande explicite et une indication claires faites aux systèmes des Nations unies, la Mission et les programmes d’accompagner techniquement et logistiquement la revue du fichier électoral», a indiqué, pour sa part, Mamadou Diallo, représentant spécial adjoint du secrétaire général de l’ONU.
OM

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer