Politique

Makiashi attendu le 18 mai à l’Assemblée nationale

Le vice-Premier ministre et ministre de l’Emploi, travail et prévoyance sociale, Willy Makiashi, est attendu mercredi 18 mai prochain à l’Assemblée nationale. Motif: répondre à la question orale avec débat sur l’emploi en RD-Congo adressée par le député national Paul Muhindo Mulemberi Vahumawa, élu de la province du Nord-Kivu. En tenant compte du nombre croissant des demandeurs d’emploi, 2.100.000 par année, l’auteur de la question veut que le VPM Makiashi explique combien des postes y afférant sont-ils créés annuellement et quels sont les mécanismes ainsi que les critères d’accès à ces nouveaux postes.
C’est en application des dispositions de certains articles de la Constitution et du Règlement intérieur de l’Assemblée nationale que le président de la Chambre basse du Parlement, Aubin Minaku, se fait le devoir de transmettre à Willy Makiashi, vice-Premier ministre en charge de l’Emploi, travail et prévoyance sociale, la question orale avec débat qui lui a été adressée par l’honorable Paul Mulemberi Vahumawa, en rapport avec l’emploi en RD-Congo. C’est lors de la plénière du mercredi 18 mai prochain que Willy Makiashi apportera plus d’éclairages devant les élus du peuple sur cette situation. Pour l’auteur de la question, le constat se fait chaque année. Les universités, instituts supérieurs et écoles d’application déversent sur le marché d’emploi RD-congolais près de 2.100.000 demandeurs sans espoir d’être embouchés. Cet effectif s’accroit au jour le jour. A l’en croire, ce manque d’espoir de trouver du travail crée dans la plupart de jeunes que d’adultes, le goût de migrer souvent de manière clandestine vers les pays occidentaux espérant y trouver des emplois sûrs. Cependant, des méthodes utilisées pour y arriver souillent l’image du pays surtout lorsqu’on retrouve beaucoup de ces compatriotes perdre leurs vies chemin faisant. «Si nous pouvons estimer le nombre des demandeurs d’emplois déversés chaque année, il nous revient de savoir combien d’emplois sont-ils créés dans chaque domaine par année, comment accéder à ces emplois créés, et quelles en sont les compétences requises pour les besoins en RD-Congo», s’interroge-t-il. C’est ainsi, sur pied des dispositions pertinentes prévues aux articles 100 de la Constitution et du Règlement intérieur de la Chambre basse du Parlement que le VPM Makiashi est invité à fournir des explications aux élus du peuple vu le nombre croissant des demandeurs d’emploi estimé à près de 2.100.000 par an.
Bijou KULOSO

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer