Politique

Made in Congo: Kambinga fait exprimer les nationaux

Germain Kambinga, ministre de l’Industrie, récidive et offre une tribune d’expression aux industriels RD-congolais. Les Petites et moyennes entreprises -PME-, les innovateurs dans divers domaines dont la panification, le cosmétique, l’agroalimentaire et autres s’expriment à la Place de la gare.
Ce marché, mieux cette foire, donne la possibilité, à travers divers stands qui y sont érigés, au public de visiter et d’acheter les produits faits en RD-Congo ou par les RD-Congolais. Du vrai Made in Congo. Germain Kambinga Katomba -GKK-, l’initiateur de ce concept, entend montrer à la face du monde que l’appareil industriel RD-congolais fonctionne. En inaugurant cette foire, samedi 25 juin 2016, le ministre de l’Industrie accompagné de Constantin Mbengele a révélé que la plupart des entreprises dans des stands ont bénéficié du financement du Fonds de promotion de l’industrie -FPI.
«Face à la concurrence extérieure, nous devons montrer un Congo qui marche, un Congo qui est débout. Montrer que le Congo, c’est au-delà du mining», a-t-il précisé.
Le marché Made in Congo a ouvert ses portes, samedi 25 juin 2016, à Kinshasa à la Place de la gare. Cette foire, destinée à promouvoir les biens et services RD-congolais, s’étendra jusqu’au 30 juin 2016. Son initiateur, Germain Kambinga Katomba en parle comme une vitrine du label Made in Congo. «Nous constatons effectivement que, quelle que soit la morosité du climat économique internationale, l’entreprise industrielle RD-congolaise est courageuse, patriote, citoyenne… et elle tient.
Nous voulons le faire savoir», a-t-il indiqué. Après avoir effectué la visite inaugurale de tous les stands érigés pour la circonstance non sans se faire expliquer différents produits exposés, il a révélé que toutes les entreprises ou presque présentes à la Foire ont bénéficié du financement du Fonds de promotion de l’industrie -FPI.
«Nous avons pu constater que les nombreuses entreprises dans la plupart des stands que nous avons visités ont bénéficié du soutien du FPI. Nous encourageons d’ailleurs le FPI à poursuivre dans cet élan et à trouver les appareillages ainsi que les mécanismes pour que les nationaux puisent avoir accès à des financements diversifiés adaptés à leur besoin d’expansion en tant qu’entrepreneur industriel de la RD-Congo», a signifié le ministre de l’Industrie. Réaliste, Germain Kambinga a reconnu que toute cette bonne volonté se heurte à un certain nombre de problèmes de financement.
Déterminé, il entend poursuivre sa démarche d’accompagner le développement industriel RD-congolais. A en croire ses propos, les actions volontaristes du gouvernement, comme DAIPN et Bukanga Lonzo, présentes dans cette Foire, permettront au pays d’atteindre les objectifs d’autosuffisance alimentaire. Selon Germain Kambinga, cette Foire est également la preuve que ces industriels qui croient en la RD-Congo doivent sentir qu’à chacune des étapes de leur évolution, le gouvernent les accompagne et que la RD-Congo est une terre d’espérance.
Au-delà de la simple exposition des biens et services, les investisseurs, tant nationaux qu’internationaux, se regroupent en forum depuis ce lundi matin à l’hôtel Béatrice. Piochant sur le thème «L’énergie, facteur de développement industriel», les industriels RD-congolais, les opérateurs économiques d’ici et d’ailleurs ainsi que toutes les personnes désireuses d’investir en RD-Congo cogitent.
Véritable conférence B2B, les conférenciers tentent de démontrer l’importance de la technologie et de l’innovation dans le développement du secteur industriel dans un pays en voie de développement comme la RD-Congo. En attendant la clôture de cette Foire le 30 juin avec la visite des stands par différentes autorités du pays, les RD-Congolais sont exhortés à faire un tour à ce marché Made in Congo considéré comme une tribune d’expression pour les industries locales.
BarickBUEMA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer