Politique

Le VPM Shadary s’enrôle à Salamabila

Le secteur de Bangubangu Salamabila dans le territoire de Kabare, situé à 500 Km de Kindu, chef-lieu de la province du Maniema est le fief électoral du n°1 de l’Intérieur et sécurité depuis 10 ans
En mission d’itinérance et d’administration territoriale dans les provinces du grand Kivu, Shadary est arrivé lundi 24 avril 2017 dans le  secteur de Bangubangu Salamabila, sa terre natale. Ici, outre le fait de s’enrôler, Emmanuel Ramazani est en plein évaluation de la situation sécuritaire fort préoccupante surtout avec la prise en otage par les rebelles il y a quelques mois d’un Tanzanien et d’un Français -déjà libérés- et de quelques Congolais encore en détention. Avant de se diriger vers le Maniema, Shadary a débuté sa tournée dans la partie orientale du pays par la ville de Goma, chef-lieu de la province du Nord-Kivu où il a présidé une séance de travail à l’intention des députés provinciaux.
En vue de s’acquitter de son obligation civique et politique, Emmanuel Ramazani Shadary, vice-premier ministre en charge de l’Intérieur et Sécurité, s’est enrôlé mardi 25 avril 2017 dans son fief électoral de Salamabila, dans le territoire de Kabare, province du Maniema. Shadary s’est dit satisfait d’avoir obtenu sa carte d’électeur en vue de participer aux prochaines échéances électorales.
En mission d’itinérance et d’administration territoriale dans les provinces du grand Kivu, Shadary est arrivé lundi 24 avril 2017 dans le secteur de Bangubangu Salamabila, sa terre natale. C’est pour la première fois qu’il foule le sol de cette partie du pays depuis sa nomination comme vice-premier ministre en charge de l’Intérieur et Sécurité.
Au-delà de l’enrôlement et bien que cela ne soit pas l’objet principal de la mission, Emmanuel Ramazani est en plein évaluation de la situation sécuritaire fort préoccupante exacerbée avec la prise en otage il y a quelques mois d’un Tanzanien et d’un Français -déjà libérés-, et de quelques Congolais encore en détention. L’examen du cahier des charges de la population locale qui réclame ses terres pour l’exploitation artisanal de l’or dans la concession acquise par la société aurifère Banro,  se fera certainement dans le sens  des intérêts réciproques des parties.
Examen approfondi de la situation sécuritaire dans le Nord et Sud-Kivu
C’est à Salamabila situé à 500 km de Kindu que Shadary a annoncé ses échanges avec Banro et la Société civile locale porteuse des revendications de la population. Les autorités du Sud-Kivu et du Maniema ainsi que leurs comités de sécurité respectifs ont effectué le déplacement de cette contrée pour aborder des questions d’intérêts partagées entre les deux provinces.
Il sied de noter qu’Emmanuel Ramazani a débuté sa tournée dans la partie orientale du pays par la ville de Goma, chef-lieu de la province du Nord-Kivu, où il a présidé une séance de travail à l’intention des députés provinciaux. «Plusieurs questions ont été abordées par les élus notamment la situation sécuritaire sur fond d’accalmie relative observée, la suspension des plénières par son prédécesseur qui devront bientôt reprendre et d’autres dossiers pour lesquels le VPM Shadary a pris l’engagement d’être le porte-parole des élus provinciaux auprès des instances habilitées», apprend-on de la délégation dans ce coin du territoire national.
La réunion élargie aux deux provinces du Nord et du Sud-Kivu à laquelle ont pris part les gouverneurs Julien Paluku et Marcelin Cishambo ainsi que les responsables des services de sécurité, a été consacrée à l’examen approfondi de la situation sécuritaire dans ces juridictions administratives. Des instructions précises du VPM Shadari ont été données pour le maintien de l’ordre public et la sécurisation du territoire national où la situation est généralement sous contrôle. Pour sa part, le président de l’Assemblée provinciale, Jules Akizimwami, a pris le soin de restituer à la presse les échanges avec le VPM Emmanuel Ramazani.
Octave MUKENDI  
 

Articles similaires

Fermer
Fermer