Politique

Le tandem Kambinga-Mbengele entend concrétiser la vision de Kabila

Kambinga Mbelenge«Ces visites d’inspection permettent à l’opinion de comprendre si les instructions du Chef de l’Etat inscrite dans sa vision sont respectées. Elles lui permettent également de  comprendre si ces instructions sont traduites en actes et actions concrètes par le gouvernement. Quand nous voyons ces projets et ces industries tenus par des RD-Congolais financés grâce à l’intervention volontariste de l’Etat via le FPI, nous pouvons affirmer que le gouvernement applique fidèlement la vision du Chef de l’Etat», a affirmé le ministre de l’Industrie
Made in Congo, campagne nationale exhortant la population à consommer des produits fabriqués essentiellement en RD-Congo ou par les RD-Congolais, est dans sa nouvelle phase. Cette nouvelle étape consiste, via des visites d’inspection, à faire l’état des lieux des projets financés par le Fonds de promotion de l’industrie -FPI.
Mercredi 7 octobre 2015, le ministre de l’Industrie, Germain Kambinga et l’ADG du FPI, Constantin MbengeleKwete, ont inspecté quatre entreprises. Ce tandem s’est rendu à l’établissement Makab spécialisé en purification d’eau et en fabrication de blocs de glace, à l’imprimerie Mirak experte en tout ce qui est imprimé de valeur, à la Compagnie internationale de développement et d’investissement -CIDI- spécialiste en détergent et savon liquide ainsi qu’à Chris SARL, une société agro-alimentaire fabriquant de farine alimentaire.
Toutes ces usines sont bénéficiaires d’un financement du FPI.
Le Président de la République Joseph Kabila Kabange veut faire de la RD-Congo un pays émergent à l’horizon 2030. Le ministre de l’Industrie, Germain KamabingaKatomba, est conscient que cette vision du Chef de l’Etat transite par l’émergence d’une classe industrielle RD-congolaise. La démonstration par les actes et par les faits, à en croire ses propos, est faite par les investissements lourds venant du FPI.
«Ces visites d’inspection permettent à l’opinion de comprendre si les instructions du Chef de l’Etat inscrite dans sa vision sont respectées. Elles lui permettent également de  comprendre si ces instructions sont traduites en actes et actions concrètes par le gouvernement. Quand nous voyons ces projets et ces industries tenus par des RD-Congolais financés grâce à l’intervention volontariste de l’Etat via le FPI et quand nous voyons tous ces produits made in Congo, nous pouvons affirmer que le gouvernement applique fidèlement la vision du Chef de l’Etat», s’est réjoui le ministre de l’Industrie.
A l’issue de ces visites, le ministre Kambinga a exprimé sa satisfaction après avoir constaté que la population peut effectivement consommer les projets made in Congo sans se plaindre. Il en a profité pour exhorter des entrepreneurs nationaux de s’approcher du FPI pour réaliser leur rêve. «Notre Etat finance des idées novatrices et accompagne les industriels. Venez avec de grandes idées novatrices au FPI. A chaque fois que cela sera possible, selon les conditionnalités, vous auriez accès à ce financement. Vous en avez la preuve à travers les entreprises que nous venons de visiter aujourd’hui», a-t-il encouragé.
L’ADG du FPI est resté modeste. Il a avoué que malgré toutes ces réalisations, beaucoup de choses restent à faire.
Il a estimé qu’au FPI, la demande est trop forte. Mais l’ADG Constantin Mbengele n’est prêt à s’arrêter à si bon chemin: «nous devons continuer à financer les industries tenues essentiellement par des RD-Congolais et des opérateurs économiques qui travaillent sur base des matières premières locales. Quand le Chef de l’Etat dit qu’il veut faire de notre pays un pool industriel à l’horizon 2030, ce n’est pas un vain slogan. Le gouvernement est bel et bien engagé pour matérialiser cette vision». Avec le FPI, instrument mis à sa disposition, Germain Kambinga veut faire bouger les lignes.
Barick BUEMA               

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer