Politique

Kabila annoncé à Kananga

«Le Président Joseph Kabila Kabange se rendra bientôt à Kananga pour une mission officielle de consolidation de la paix et de réconfort moral de la population meurtrie par les atrocités du mouvement terroriste Kamuina Nsapu à ce jour en voie de disparition totale», a déclaré le patron de la sécurité à son arrivée à l’ex-Luluabourg. Pour sa part, le commandant adjoint de la Force de la MONUSCO, le général Bernard Commins, a fait savoir, le week-end dernier, que le déploiement des Casques bleus dans le Grand Kasaï, en proie à l’insécurité, apporte un surplus de sécurité à la population locale. Le général Bernard Commins est d’avis qu’il y a encore du chemin à faire dans le cadre de la coopération entre la MONUSCO et les FARDC.
Le Président de la République Joseph Kabila est attendu à Kananga, chef-lieu de la province du Kasaï-Central. L’annonce a été faite hier dimanche 28 mai par le vice-Premier ministre de l’Intérieur et sécurité, Emmanuel Ramazani Shadary, qui est arrivé à Kananga le même dimanche. Il est accompagné du ministre de la Défense nationale, Crispin Atama, et des notabilités locales. Au menu de la visite au sommet: l’évaluation de la situation sécuritaire. «Le Président Joseph Kabila Kabange se rendra bientôt à Kananga pour une mission officielle de consolidation de la paix et de réconfort moral de la population meurtrie par les atrocités du mouvement terroriste Kamuina Nsapu à ce jour en voie de disparition totale», a déclaré le patron de la sécurité à son arrivée à l’ex-Luluabourg, Kananga Malanji wa nshinga.
La MONUSCO se déploie
Entre-temps, le commandant adjoint de la Force de la MONUSCO, le général Bernard Commins, a annoncé, samedi 27 mai, à Tshimbulu, chef-lieu du territoire de Dibaya, fief des éléments Kamuina Nsapu, où les violences ont éclaté, que la population de l’espace Grand Kasaï «est très heureuse» de la présence très remarquée des Casques bleus dans différentes localités de cette région. Selon «Radio Okapi», Bernard Commins a accompagné, le week-end dernier, David Gressly, représentant spécial adjoint du Secrétaire général de l’ONU en RD-Congo, à Tshikapa, Mbulungu et Tshimbulu. Selon lui, le déploiement des Casques bleus dans cette région en proie à l’insécurité apporte un surplus de sécurité à la population locale. Le général Bernard Commins est d’avis qu’il y a encore du chemin à faire dans le cadre de la coopération entre la MONUSCO et les FARDC.
«Il faudrait aussi qu’avec nos partenaires RD-congolais, on trouve le chemin qui va nous permettre de leur dire: voilà ensemble, on a fait un bon travail. Et c’est à vous maintenant de prendre le relais», a-t-il souligné. Le déploiement de la MONUSCO au Grand Kasaï et l’annonce de la visite du Président de la République interviennent après que Delly Sesanga, député national élu du territoire de Luiza, ait publié la semaine passée un rapport accablant sur les victimes des violences au Kasaï, appelant ainsi à l’intervention d’une force spéciale de l’ONU pour arrêter ces violences meurtrières.
Octave MUKENDI

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer