Politique

Jeune leader au PPRD, RaslyneKalombo invite la jeune fille RD-congolaise à battre campagne pour le dialogue

Nombreuses ont été les femmes qui ont donné de la voix à l’occasion de la Journée internationale de la femme célébrée mardi 8 mars. Parmi elles, RaslyneKalombo, jeune fille leader au sein du Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie -PPRD. Cette cadre de la jeunesse montante du parti présidentiel s’est exprimée sur divers sujets concernant la femme et l’intérêt supérieur de la nation. Convaincue du bien-fondé du dialogue convoqué par le Chef de l’Etat Joseph Kabila, elle a invité la femme RD-congolaise à battre campagne pour la tenue de ce dialogue afin d’éviter que le pays puisse sombrer de nouveau dans des violences occasionnant souvent les viols des femmes. Par ailleurs, elle a annoncé que sa structure prévoit organiser très bientôt une campagne de sensibilisation de la jeune fille RD-congolaise dénommée «Je suis une relève». «A travers cette campagne, nous voulons ainsi dire que nous sommes une relève pour nos mamans au foyer, dans les entreprises publiques, pour les professeurs femmes, pour les médecins et autres. La relève c’est dans tous les domaines de la vie», a-t-elle précisé.  
 
Mois de la femme oblige, AfricaNews s’est intéressé à RaslyneKalombo, membre de «Jeunes leaders», une nouvelle structure du PPRD baptisée par le Secrétaire général Henri Mova. Cette jeune dame du PPRD a fait une réflexion sur l’importance de la Journée internationale de la femme, célébrée le 8 mars de chaque année. Pour elle, c’est une journée très symbolique où la femme montre qu’elle a réellement pris conscience de l’égalité ou de la parité qu’il doit y avoir entre l’homme et la femme. «L’homme et la femme sont tous égaux. Les femmes ont compris qu’elles ont la même capacité que les hommes de pouvoir travailler en exerçant plusieurs métiers. Le 8 mars est donc un jour où la femme dit non à la discrimination et à toutes les formes d’inégalités», a affirmé Raslyne. A en croire cette jeune active et dynamique du PPRD, la femme RD-congolaise a démontré qu’elle est capable de réaliser ce que les hommes pensaient qu’elle ne pouvait pas. Son argument: «Aujourd’hui, nous avons des femmes RD-congolaises ministres, députées, sénatrices, médecins, juristes, mécaniciennes, professeurs, officiers dans l’armée comme dans la police, chefs d’entreprises et autres instances de prise des décisions». De l’avis de RaslyneKalombo, la femme n’est plus chosifiée et qualifiée comme un être faible en RD-Congo. Bien que le quota de leur représentation dans les institutions du pays soit faible, Raslyne pense que les femmes RD-congolaises gagnent peu à peu leur combat pour rendre effective la parité.
En tant que jeune femme, elle a déploré le déraillement qu’il y a dans la compréhension de cette journée de la femme par les jeunes filles. «Le sens de cette journée n’est pas bien expliqué à la jeune fille. On ne peut pas se limiter à lier cette journée au port de pagne, à partager un pot ensemble et faire la fiesta. Il faut amener les femmes à dépasser cette connotation bornée. La femme doit réfléchir sur son devenir et affermir son leadership dans la société. Voir d’où nous venons et où nous allons. Savoir qu’elles ont les acquis et les nouveaux défis qui se présentent», a-t-elle souligné tout invitant les medias à bien jouer leur rôle d’éducateur de la masse.
Dans l’optique de conscientiser la jeune fille RD-congolaise sur son devenir, Raslyne a fait savoir que la structure «Jeunes leader du PPRD» dont elle est membre, prévoit de lancer bientôt une campagne dénommée: «Je suis une relève». Cette campagne permettra de faire comprendre à la jeune fille qu’elle est appelée à assumer des responsabilités dans divers domaines de la vie. A en croire RaslyneKalombo, les femmes ayant une certaine expérience dans différents secteurs seront invités pour parler aux jeunes filles. «La relève dont nous parlons, ce n’est pas seulement dans le domaine politique et professionnel, mais aussi au foyer. Nous sommes jeune fille aujourd’hui et demain nous serons de mamans. Ça sera à nous d’éduquer nos enfants. Et ça se prépare. Nous voulons ainsi dire que nous sommes une relève pour nos mamans au foyer, dans les entreprises publiques, pour les professeurs femmes, les médecins et autres. La relève c’est dans tous les domaines de la vie», a-t-elle confié.
 
Soutien au dialogue
A l’exemple de toutes jeunes filles leaders du PPRD, RaslyneKalombo soutient le dialogue convoqué par le Chef de l’Etat Joseph Kabila. Elle a estimé que le peuple RD-congolais a pour seconde nature le dialogue. A chaque fois qu’il y a un problème, les RD-Congolais ont l’habitude de se réunir pour parler. «Nous devons prendre l’appel du Président Joseph Kabila à cœur. Ainsi, la jeune fille doit s’impliquer en descendant sur le terrain pour sensibiliser et parler du bien-fondé du dialogue. On n’a pas besoin que le sang puisse couler à nouveau dans notre pays. C’est la jeune fille qui est le plus touchée quand il y a la guerre dans notre pays. Elle est violée et c’est triste. La jeune fille doit s’élever et prendre courage pour appeler le peuple RD-congolais à dire oui au dialogue», a lancé Raslyne.
 
Guylain LUZAMBA
 
 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer