Politique

Engulu traine Muamba en justice

Dans une plainte transmise au PGR, le coordonnateur adjoint du MNS accuse son chef de diffamation et de dénigrement via un compte Facebook. Démenti de ce dernier via son directeur de cabinet
Rien ne va plus entre François Muamba, coordonnateur du comité exécutif du Mécanisme national de suivi -MNS-, et son adjoint Léon Engulu. La malaise cuve depuis un certain de cette institution chargée de suivi de l’Accord-cadre d’Addis-Abeba. Léon Engulu vient de trainer son collègue François Muamba en justice. Il l’accuse d’avoir orchestré une campagne de dénigrement et de diffamation contre sa personne et s’est plaint également de ne bénéficier d’aucun avantage social au sein du MNS.
«Ce n’est pas à François Muamba de payer les avantages à Léon Engulu, car nous tous subissons la même situation. Engulu doit s’en prendre au gouvernement. Le MNS est dépourvu de moyens de fonctionnement. Il est parfois financé par d’autres structures entre autres, la MONUSCO», a rétorqué le directeur de cabinet du coordonnateur du MNS, Gérard Ntumba, joint au téléphone dimanche, affirmant que les accusations du coordinateur adjoint sont non fondées.    
La tension est à son comble au Mécanisme national de suivi -MNS- de l’Accord-cadre d’Addis-Abeba. Léon Engulu, coordonnateur adjoint du comité exécutif a porté plainte contre François Muamba, coordinateur du comité,  auprès du Procureur général de la République Flory Kabange. Il se dit outré par la campagne de diffamation et de dénigrement qu’il attribue à son chef hiérarchique. Léon Engulu prétend que, vers la mi-juillet, François Muamba a fait créer par l’informaticien du MNS Djhaly Kaniki le compte Facebook dénommé Kongo Mani sur lequel ce dernier a partagé le 19 juillet 2015 des courriers adressés par Léon Engulu à la hiérarchie. Ce compte Facebook a accompagné les correspondances avec des commentaires à caractère diffamatoire, accusant Engulu d’avoir manqué de respect à sa hiérarchie notamment à travers la réclamation de son véhicule de fonction, jamais mis à disposition par le gouvernement, et autres avantages dont les soins médicaux. «Djhaly Kaniki, l’informaticien du MNS, est le frère de Gérard Tumba Kaniki. Il prétend être le directeur de cabinet du MNS et collaborateur personnel de François Muamba. Ceci est la preuve de l’implication des deux hommes, agissant sur ordre de Muamba. Les correspondances publiées sont des copies pour information adressées à François Muamba et classées par son Dircab, Gérard Tumba Kaniki et portant le paraphe des deux hommes!», a dit Léon Engulu.
Genèse du conflit…
Léon Engulu affirme que depuis la création du MNS, François Muamba refuse de leur communiquer le montant des sommes allouées au fonctionnement du Mécanisme national de suivi par le Premier ministre Matata Ponyo, ainsi que les USD 400.000 budgétisées pour le porte-parole de l’Opposition et reversées au MNS. «Les nombreuses correspondances adressées à Muamba par ses adjoints pour obtenir ces informations financières ainsi que les relevés d’opérations bancaires effectuées par lui seul auprès de la BGFI BANK sont restées sans suites», a ajouté Léon Engulu. Puis d’ajouter : «Muamba refuse de communiquer les pièces justificatives de sa gestion. Depuis 26 mois, il n’a donné à ses adjoints aucune justification concernant l’utilisation des montants alloués au MNS, qui pourraient avoisiner les USD 2.000.000 depuis 2013…» Léon Engulu accuse également François Muamba de ne pas communiquer l’effectif réel des agents du MNS, «rémunérant les uns et les autres suivant leur appartenance ou non à son parti ADR». Engulu affirme aussi que Muamba, transfuge de l’Opposition comme lui, notamment du MLC, serait encouragé par l’absence de réaction de la hiérarchie face aux nombreuses correspondances lui adressées pour obtenir les informations financières relatives à la gestion du MNS à l’époque où Gustave Beya Siku était directeur de cabinet du Président Joseph Kabila. Malgré les dernières tentatives pour réconcilier les deux hommes ont échoué.
Le son de cloche de Muamba
Engulu soutient que les éléments recueillis sur le compte Facebook «Kongo Mani» sont autant de preuves de l’implication directe de Muamba dans la campagne de dénigrement et de diffamation de sa personne. Joint au téléphone dimanche par «AfricaNews», Gérard Ntumba, le dircab de Muamba, a crié aux affabulations de Engulu, irrégulier au bureau du MNS dont il aurait déjà démissionné en emportant même les meubles acquis au frais du Trésor. Ntumba dit ne pas connaitre l’existence d’une plainte contre Muamba ni d’un quelconque compte Facebook qu’ils animeraient avec le coordonnateur du comité exécutif du MNS destiné à nuire aux intérêts de l’adjoint Engulu. Comme ce dernier, Ntumba fait part des difficultés auxquelles la structure est confrontée. Le MNS, confirme-t-il, ne reçoit pas les frais de fonctionnement et ses membres et les fonctionnaires à leur service ne bénéficient pas des avantages sociaux. La seule aide régulière qu’ils reçoivent leur vient de la MONUSCO pour l’organisation de certaines activités liées à la mission du MNS. Ntumba s’étonne qu’un adjoint demande des comptes à sa hiérarchie. Et même si cette dernière serait favorable à la transparence, il ne voit pas comment elle s’y prendrait face à un collègue irrégulier.                         
CB

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer