Politique

Enfin libre, Kutino Fernando quitte Makala

Kutino
Kutino Fernando peut respirer l’air libre. L’opinion l’attendait. Particulièrement après les Concertations nationales. Cinq fois déjà, des prisonniers ont été amnistiés. Le nom du gourou de l’Armée de Victoire ne figurait sur aucune liste. Le Président de la République, Joseph Kabila Kabange, a décidé d’écourter la patience de ceux qui ne juraient que sur la libération de Kutino. Sur les antennes de la RTNC le dimanche 14 septembre 2014, le directeur ai de la presse présidentielle Jacques Mukaleng Makal a lu une ordonnance portant mesure individuelle de grâce. Il a précisé que l’archibishop de l’église Armée de victoire est gracié par le chef de l’Etat.
Il a recouvré la liberté et peut reprendre ses activités religieuses. «Il est accordé à monsieur Kutino Fernando la remise totale de la peine restant purgée dans le cadre de l’arrêt rendu en date du 2 octobre 2008 sous RPA 031/O6 par la Cour militaire de la Gombe», a-t-il révélé. Condamné à dix ans de prison de servitude pénale principale en 2008, Kutino devait encore séjourner pendant quatre ans dans sa cellule de la Prison centrale de Makala. A en croire l’ordonnance présidentielle, sa libération vient consolider la cohésion nationale.
Cet arrêt de la Cour militaire de la Gombe rendu le 2 octobre 2008 était irrévocable. Que Kutino Fernando hume l’air libre relève d’une véritable grâce présidentielle. Un parfait acte individuel de clémence de la part de Joseph Kabila. La ministre de la Justice et Droits humains est chargée de l’exécution de cette ordonnance. Les chrétiens, principalement les fidèles de l’Eglise Armée de victoire, attendaient ce moment depuis longtemps et ils peuvent s’en réjouir.
BBS    

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer