NationPolitique

François Nzekuye: «Il est des questions où le ministre Bussa n’a pas satisfait les députés»

La commission Environnement, Tourisme, Ressources naturelles et Développement durable de l’Assemblée nationale a auditionné, vendredi 27 novembre, le ministre du Commerce extérieur, Jean-Lucien Bussa, au sujet des mesures de protection de l’industrie RD-congolaise face à la concurrence due à la zone de libre-échange. A toutes les questions notamment celle relative à la dérogation qu’il a accordée au ciment gris du Congo-Brazzaville qui inonde les marchés RD-congolais, ces derniers temps, le ministre du Commerce extérieur a donné des réponses.

Réagissant à l’issue de cette audition, le député François Nzekuye, vice-président de la commission Environnement, a été très précis: «Il est vrai qu’il est des questions auxquelles le ministre ne pouvait pas répondre immédiatement ni satisfaire totalement les députés parce que tout ne relève pas de sa compétence. D’abord, pour que nous puissions rendre compétitive notre économie, il faut que des industriels accèdent aux capitaux».

Et d’ajouter: «nous sommes d’accord avec lui que l’accès aux capitaux par nos banques est très cher. Nous sommes le deuxième pays où l’accès aux capitaux est difficile par nos banques. Cela pose un problème pour rendre notre industrie concurrentiel face aux pays qui ont l’accès facile aux financements qui sont plus facile que le nôtre». Le vice-président de la commission Environnement de l’Assemblée nationale a fait remarquer que les pays qui concurrencent l’économie de la RD-Congo sont eux qui financent leurs industries.

«Or nous, notre pays ne finance pas nos industries pour les rendre compétitives parce que nous sommes dans une zone de libre-échange aujourd’hui certes africaine mais c’est limitatif. Les produits venant d’autres pays doivent payer les droits de douane mais nous partons avec un handicap même si en étant un grand marché, nous avons des atouts mais nous devons aussi produire pour pouvoir vendre aussi dans d’autres pays», a souligné le député François Nzekuye qui a reconnu que le ministre Bussa a convaincu les députés membres de la commission. En fait, le ministre du Commerce extérieur a fait savoir qu’il a répondu à deux questions majeures qui concernent l’économie de la RD-Congo.

Il s’agit des mesures de protection de l’industrie locale et de la politique engagée pour faire face à la concurrence de la zone de libre-échange continental.  «Les députés nationaux ont voulu savoir quelles sont les mesures que nous prenons pour protéger l’industrie locale. Nous avons répondu en disant que depuis 2018, nous protégeons quelques filières industrielles notamment les cimenteries, les brassicoles, les sucrières et celles qui fabriquent les barres de fer. Nous avons pris des mesures de restriction des importations pour permettre à notre industrie émergente de pouvoir répondre aux besoins de la population», a souligné le ministre Jean Lucien Bussa.

Dorian KISIMBA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer