Politique

Dialogue : samedi, meeting choc de l’UDPS

L’invitation lancée à toutes les fédérations de Kinshasa par Bruno Mavungu, secrétaire général de ce parti, les appelle à venir écouter le massage du président Tshisekedi non seulement sur le dialogue inclusif qui profile à l’horizon mais également à être vigilants
C’est confirmé, l’Union pour la démocratie et le progrès social -UDPS- organise un grand meeting politique samedi à sa permanence située sur 10ème Rue Limete Résidentiel, à Kinshasa. A cette fin, Bruno Mavungu, secrétaire général de cette fille ainée de l’opposition RD-congolaise, appelle tous les combattants à y participer massivement pour écouter le message venant d’Etienne Tshisekedi dont l’essentiel sera consacré au dialogue politique. Dans les rues de Kinshasa et les différentes fédérations du parti, les invitations circulent, la mobilisation se poursuit. A la veille de la célébration du 26ème anniversaire de l’annonce de l’ouverture démocratique dans l’ex-Zaïre par le feu Maréchal Mobutu, l’UDPS entend, au cours de ce meeting, rappeler à ses combattants les raisons réelles qu’elle mène pour l’avènement de la démocratie dans le pays. «Le meeting tombe à point nommé. Nous pensons que ce sera une occasion pour les jeunes gens à l’âge de voter d’être édifiés sur le combat pacifique que mène l’UDPS pour conquérir le pouvoir par des voies démocratiques en vue de promouvoir la liberté d’expression et l’Etat de droit», laisse entendre un cadre de ce parti.
Un choc en perspective. Tous les combattants de l’UDPS sont mis en alerte. Ils sont conviés à répondre massivement au grand rassemblement politique qui aura lieu ce samedi 23 avril à Kinshasa Limete, à la permanence du parti. Dans les invitations adressées aux différentes fédérations de la ville capitale, Bruno Mavungu, SG de l’UDPS précise qu’au cours dudit meeting, il livrera à la base de l’UDPS le message du président Etienne Tshisekedi sur le dialogue. L’opinion se souvient que les Nations unies -ONU- et l’Union africaine -UA- soutiennent déjà Edem Kodjo, le facilitateur international du dialogue inclusif en RD-Congo. Ce dernier est déjà dans nos murs et consulte les différentes parties prenantes à ce forum national. C’est dans climat d’attente que la Majorité présidentielle -MP- a déjà choisi ses 12 délégués au Comité préparatoire.
Que dira Bruno Mavungu à la base de l’UDPS? La question vaut son pesant d’or quand on sait que par le passé, Etienne Tshisekedi a déjà tracé sa feuille de route qu’il n’entendrait pas modifier et à laquelle il demande au médiateur international de tenir compte s’il veut obtenir la participation de l’UDPS à ce dialogue.
Lors de sa conférence de presse tenue le 27 juin 2015 à Bruxelles et dédiée au 55ème anniversaire de l’indépendance de la RD-Congo, Etienne Tshisekedi avait rassuré tout le monde de la tenue des pourparlers entre RD-Congolais en soulignant que la solution à la crise politique actuelle passe par le règlement du contentieux électoral de 2011 et par la tenue d’un processus électoral consensuel dans le strict respect du délai constitutionnel.
A cette date précise, le lider maximo avait annoncé qu’il participera au dialogue politique en RD-Congo. «On a beaucoup épilogué autour du mot dialogue. Le dialogue est un principe inscrit dans nos coutumes. Quand il y a un conflit dans une communauté, on se retrouve autour d’une table pour chercher des solutions. Ce n’est pas une faiblesse de notre part parce que le tout sera sanctionné par le peuple. S’il y a des agendas cachés, le peuple prendra ses responsabilités», avait-il prévenu.
Actuellement, l’UDPS défend toujours sa feuille de route en vue de sa participation au dialogue. Son schéma bipolarise la classe politique RD-congolaise. Il y a d’une part le camp du pouvoir et d’autre celui de l’opposition regroupant les forces acquises au changement.
«Ainsi, le contentieux électoral de 2011 se trouve être la cause essentielle de la crise politique actuelle en République Démocratique du Congo. Il va sans dire que ce dialogue pourra mettre autour d’une table le Président élu, Monsieur Etienne Tshisekedi, et ses alliés pour le camp du changement; Monsieur Joseph Kabila et les siens pour le camp du statu quo… », peut-on lire dans la feuille de route de l’UDPS pour la bonne tenue du dialogue.
L’UDPS a célébré également le 34ème anniversaire de sa création le lundi 15 février 2015. Loin du pays et de sa base traditionnelle, Etienne Tshisekedi wa Mulumba, avait adressé un message à tous ses militants et à toutes les forces acquises au changement les appelant à militer pour assoir la démocratie en RD-Congo. «J’en appelle au sens du devoir, d’abnégation et du sacrifice de tout un chacun pour la bonne marche du Parti, la cohésion des forces du changement et pour la sauvegarde de l’intérêt supérieur de la Nation», avait-il lancé. Toujours en quête du pouvoir par les voies démocratiques et au regard des échéances électorales à venir, l’UDPS s’apprête à organiser son deuxième Congrès ordinaire placé sous le signe de la refondation et de l’unité.
«L’UDPS s’apprête à convoquer son deuxième Congrès ordinaire. La Commission préparatoire de ce Congrès est à pied d’œuvre en vue de sa convocation dans les semaines à venir. Il va de soi qu’avec toutes les vicissitudes connues au cours de l’an dernier, ce Congrès soit placé sous le signe de la refondation et de l’unité en vue de nous en sortir puissants et solidaires», avait-il dit.
Au regard de tout ceci, les observateurs estiment que Mavungu évoquera ce samedi, non seulement la question liée à la tenue du dialogue mais également la tenue du congrès de l’UDPS et le retour de Tshisekedi au pays.
Octave MUKENDI

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer