Politique

CSAC préoccupé par l’émission «Congo histoire» diffusée sur la RTNC

Etant loin de la passivité comme d’aucuns l’estiment, le Conseil supérieur de l’audiovisuel et de la communication -CSAC- ne reste pas du tout indifférent aux dérapages constatés dans certains médias du pays. A la faveur de sa 45ème session ordinaire de l’Assemblée plénière organisée jeudi 29 octobre 2015, l’autorité de régulation des médias en RD-Congo s’est penchée sur plusieurs dossiers de régulation notamment celui de l’émission «Congo histoire» diffusée sur les antennes de la Radio télévision nationale congolaise -RTNC-, présentée par Lushima Ndjate. L’on se souviendra que ce n’est pas pour la première que le CSAC tourne son regard à l’émission «Congo histoire».
Il y a quelques mois, en février de l’année courant, ce programme a été frappé par l’autorité de régulation avant que la haute direction de la RTNC assure au Conseil que pareil dérapage ne se répéterait plus. Le constat sur terrain n’est pas appréciable ces derniers temps. Le contenu, la manière de présenter… restent les mêmes. Ce qui n’enchante pas l’Assemblée plénière du CSAC. A ce jour, le centre de monitoring de cette institution d’appui à la démocratie a produit plusieurs rapports faisant état des dérapages constatés au cours de  l’émission «Congo histoire».
Il s’agit entre autres, des attaques personnelles à l’endroit de certaines personnalités politiques. Pourtant interdit par la loi. Face à cette situation, le CSAC ne peut que se prononcer et prendre des mesures pouvant mettre fin à cela. Pour y parvenir, il a donc adressé une lettre de mise en demeure à la haute direction de la RTNC couplée d’une invitation adressée au directeur de programmes TV de ce média public. «Le CSAC avait déjà suspendu l’émission Congo histoire tout en souhaitant le remplacement de l’animateur. Malgré les assurances du DG a.i, rien n’est fait. Le format reste le même et le contenu n’est pas amélioré», déplore les membres de l’Assemblée plénière.
L’opinion espère que l’animateur Lushima reviendra sur le bon chemin tout en respectant les textes du pays. Autre point traité par l’Assemblée plénière du CSAC, le Projet d’amendements relatifs à la presse écrite dans la directive sur la campagne électorale à travers les médias. Ce document revu est en dernière étude avant son dépôt au Journal officiel.
 
PN           
 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer