PolitiqueSociété

Les Confessions religieuses sacralisent Etienne Tshisekedi

Il est tombé le 1er février 2017 au Royaume de Belgique à l’âge de 84 ans. Etienne Tshisekedi wa Mulumba, cet homme politique RD-congolais atypique, aura à sa manière marqué son temps et surtout l’histoire de la politique de la RD-Congo par sa lutte acharnée pour l’instauration de la démocratie dans le pays. Et maintenant qu’il n’est plus, une question se pose: que retenir de ce pionnier de l’Opposition RD-congolaise, qui a tenu tête d’abord à Mobutu, puis Laurent-Désiré Kabila et finalement Joseph Kabila? C’est à l’histoire de choisir l’essentiel du souvenir de ce grand homme à transmettre aux générations futures, dirait-on.
Mais en attendant que les historiens s’y penchent, les chefs des Confessions religieuses, elles, sont formelles. Dans leur message de condoléances adressé au «peuple de Dieu», les bonzes s’approprient carrément la personne d’Etienne Tshisekedi. Ils le désignent par deux fois sous le groupe nominal «Notre Leader». Voilà qui témoigne forcément de l’admiration et du respect que ces religieux ont pour le lider maximo, qu’ils placent au panthéon des combattants de la non-violence, aux côtés d’autres grandes personnalités dont la pensée continue d’influencer le monde. «En effet, à l’instar du Mahatma Gandhi, Martin Luther King et Nelson Mandela, Etienne Tshisekedi est celui qui aura fait la fierté des RD-Congolais, en enseignant au monde entier que, quels que soient les problèmes vécus, en dépit des sévices moraux et corporels subis dans sa propres chairs, rien ne vaut un règlement pacifique et non violent des différends», lit-on dans le message confectionné par les sept chefs des Confessions religieuses encore actives dans la plateforme, notamment l’Eglise du Christ au Congo, l’Eglise Orthodoxe, la Communauté islamique en RD-Congo, l’Eglise Kimbanguiste, les Eglises du réveil au Congo, l’Armée du Salut et l’Union des Eglises indépendantes du Congo.
Ce communiqué lu à la télé par le Révérend Pasteur Elebe Kapalay Delphin, président de la Commission d’intégrité et médiation électorales -CIME-, présente le passage terrestre d’Etienne Tshisekedi sous un jour plutôt interpellateur. Tenez: pour d’aucuns, les obsèques de ce dernier -si elles se tiennent à Kinshasa- risquent de faire monter la tension dans cette atmosphère déjà tendue et ainsi donner lieu à des accrochages étant donné la délicatesse d’une cohabitation entre forces de l’ordre et combattants de l’UDPS.
Cependant dans leur sagesse, les pasteurs et imams estiment qu’il est impérieux d’honorer comme il se doit la mémoire du Sphinx: «c’est pourquoi, les chefs des Confessions religieuses recommandent au peuple de Dieu et aux hommes de bonne volonté de ne pas souiller la mémoire de l’illustre disparu par des actes et des comportements que jamais dans sa vie il n’aurait approuvés lui-même». Puis: «ainsi, tout en compatissant avec la famille de l’illustre disparu, les chefs des Confessions religieuses exhortent toute la population RD-congolaise en général, les militants de l’UDPS et du Rassemblement des forces politiques et sociales acquises au changement au calme, à la paix, la concorde et à la cohésion nationale pour des obsèques digne de notre leader».
Hugo Robert MABIALA
Message des chefs des Confessions religieuses au peuple de Dieu à l’occasion du décès de Son Excellence Etienne Tshisekedi Wa Mulumba
C’est avec profonde consternation que les chefs des Confessions religieuses ont appris la mort de monsieur Etienne Tshisekedi Wa Mulumba, Premier ministre honoraire, président de l’UDPS et président du Conseil des sages du Rassemblement des forces politiques et sociales acquises au changement.
Les chefs des Confessions religieuses saluent la mémoire de cet opposant historique, combattant imperturbable de la démocratie dans la non-violence et présentent leurs condoléances les plus attristées à la famille biologique, aux militants de l’UDPS et du Rassemblement ainsi qu’au peuple congolais auquel il a voué toute sa vie.
Dans l’espérance de la résurrection et du triomphe du dernier jour, les chefs des Confessions religieuses implorent Dieu l’Eternel afin qu’il daigne non seulement accorder sa miséricorde à l’illustre disparu mais aussi, l’accepter dans la félicité de la vie éternelle.
Notre grand leader étant parti, les chefs des Confessions religieuses estiment que l’heure est venue pour chaque Congolaise et pour chaque Congolais de s’interroger sur l’héritage commun nous légué par cet homme hors pair.
En effet, à l’instar du Mahatma Gandhi, Martin Luther king et Nelson Mandela, Etienne Tshisekedi est celui qui aura fait la fierté des Congolais en enseignant au monde entier que quels que soient les problèmes vécus, en dépit des sévices moraux et corporels subis dans sa propres chairs, rien ne vaut un règlement pacifique et non violant des différends.
C’est pourquoi, les chefs des Confessions religieuses recommandent au peuple de Dieu et aux hommes de bonne volonté de ne pas souiller la mémoire de l’illustre disparu par des actes et des comportements que jamais dans sa vie il n’aurait approuvés lui-même.
Ainsi, tout en compatissant avec la famille de l’illustre disparu, les chefs des Confessions religieuses exhortent toute la population congolaise en général, les militants de l’UDPS et du Rassemblement des forces politiques et sociales acquises au changement au calme, à la paix, la concorde et à la cohésion nationale pour des obsèques digne de notre leader.
Les chefs des Confessions religieuses

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer