Politique

Bruno Mavungu crée l’UDRC

Ancien secrétaire général de l’Union pour la démocratie et le progrès social -UDPS-, Bruno Mavungu, vient de créer son propre parti politique dénommé l’Union des démocrates pour la renaissance du Congo -UDRC. Ce nouveau parti regroupe des mécontents face au limogeage de Mavungu en qualité de SG de l’UDPS et son remplacement par Jean-Marc Kabund-à Kabund par Etienne Tshisekedi depuis le jeudi 11 août dernier.
Avec la création de l’UDRC, Mavungu a définitivement claqué la porte de l’UDPS. Ce transfuge de l’UDPS accuse Etienne Tshisekedi de s’être allié à Moïse Katumbi Chapwé. Cet ancien gouverneur de l’ex-Katanga est déclaré candidat président en 2016 pour le compte de G7 composé d’anciens cracks de la Majorité présidentielle -MP- ayant adhéré au Rassemblement de l’Opposition issu du Conclave de Genval à Bruxelles.
Il a également fustigé la prise en otage d’Etienne Tshisekedi par sa famille biologique. Ce qui ne faciliterait nullement la bonne marche du parti avec des interférences à répétition. Tout en réitérant son respect à la personne du lider maximo pour son combat politique, Mavungu a néanmoins franchi le Rubicon.
La précipitation avec laquelle Bruno Mavungu a créé sa propre formation politique, soulève maintes interrogations. A en croire certains cadres de l’UDPS restés fidèles à Etienne Tshisekedi, l’ancien SG mijotait déjà son plan depuis longtemps et son départ laisserait entrevoir de fortes collusions avec le pouvoir en place.
D’autres personnalités ayant occupé le poste de secrétaire général de l’UDPS, ne se sont pas comporté de la sorte après leurs limogeages. L’on cite en passant le bâtonnier Mukendi wa Mulumba, l’honorable Remy Massamba, actuel 2ème vice-président de l’Assemblée nationale, Jacquemain Shabani, Adrien Phongo, Alexis Mutanda… qui sont restés dans les rangs et continuent à servir leur parti avec le même engagement. Il reste à savoir de quel côté va se positionner Mavungu, car dans l’espace politique RD-congolais marqué par la bipolarité, la MP a ses troupes inconditionnelles et l’Opposition tente de se réunir au sein du Rassemblement sous la direction de Tshisekedi comme président du comité des sages.
Octave MUKENDI

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer