Politique

Amnistie: la liste des premiers bénéficiaires…

Les Maï-Maï Bakata Katanga, ici lors d'une irruption à Lubumbashi
Les Maï-Maï Bakata Katanga, ici lors d’une irruption à Lubumbashi
Dans le lot des rebelles et prisonniers politiques graciés par le Chef de l’Etat, Joseph Kabila, figurent entre autres les désormais ex-M23 René Abandi, des proches de Faustin Munene et de Honoré Ngbanda
La première vague des personnes bénéficiaires de la loi d’amnistie pour faits de guerre et infractions politiques du 11 février 2014 a été rendue publique. Un grand pas vers la cohésion que se sont chargés de faire connaitre la ministre de la Justice et Droits humains Wivine Mumba et son collègue des Médias Lambert Mende Omalanga, lors d’un point de presse conjoint le samedi 19 avril 2014 au studio de la RTNC 2. Au total, cinquante personnes jouissent de cette mesure de grâce.
Dans le lot des rebelles et prisonniers politiques graciés par le Chef de l’Etat, Joseph Kabila, figurent entre autres les désormais ex-M23 René Abandi, des proches de Faustin Munene et de Honoré Ngbanda et le journaliste Patrick Palata, directeur provincial de CCTV/Matadi, impliqué dans l’affaire de rebelles des ex-FAZ arrêtés au Bas-Congo en janvier 2014. A en croire la ministre Mumba, d’autres prisonniers dont les dossiers sont encore en train d’être traités vont également bénéficier de cette loi d’amnistie.
La loi d’amnistie du 11 février 2014 est désormais appliquée en RD-Congo. L’arrêté d’exécution signé par la ministre de la Justice en rapport avec cette dernière avait déjà été publié dans le journal officiel. Le week-end dernier, Wivine Mumba a annoncé la libération de cinquante détenus, à l’issue d’un fastidieux examen de leurs dossiers. Pour accéder à l’amnistie, il y a eu deux conditions sine qua non: avoir la nationalité RD-congolaise et avoir signé l’acte d’engagement dans lequel les concernées promettent de ne plus commettre des actes qui les ont conduits à la disgrâce ou en prison. C’est un travail ardu qui, de l’avis de la ministre de la Justice, requiert une étude minutieuse des dossiers et beaucoup de lenteur afin de diminuer le risque d’erreur.
«Nous avons demandé aux procureurs une liste de personnes amnistiables. Nous les avons examiné cas par cas. Il était impératif d’étudier chacun des actes d’engagement pour voir qui sont les personnes éligibles à cette amnistie», a expliqué la ministre Mumba. Pour des raisons de proximité, les dossiers de Kinshasa sont les premiers traités. Sur cette liste, on retrouve les noms des auteurs ou complices des faits insurrectionnels ou faits de guerre dans différents coins du pays la période endéans 2006. Il y a notamment des membres de l’ex-mouvement rebelle du Mouvement du 23 mars -M23-, des militaires ayant pris part aux attaques du 27 février 2011 à Kinshasa, des éléments de l’ARP de Faustin Munene ainsi que quelques membres du GALCD du mobutiste exilé Honoré Ngbanda. «Je ne donne pas l’amnistie, je concrétise», a signalé le n°1 de la Justice RD-congolaise.
Et Mende de renchérir que cette loi d’amnistie s’inscrit dans le cadre de l’application des recommandations issues des Concertations nationales initiées par le Chef de l’Etat Joseph Kabila, en vue de renforcer la cohésion nationale. «La cohésion nationale ne veut pas dire que la Justice doit ouvrir les portes des prisons pour libérer tout le monde», a souligné le ministre des Médias. Et d’insister: «cette loi du pouvoir législatif qui annule les condamnations et leurs conséquences pénales, est née dans la douleur afin de matérialiser la cohésion nationale». Mende a noté que toute personne n’ayant pas la nationalité RD-congolaise serait non seulement mise à l’écart mais aussi poursuivie pour faux et usage de faux.
Wivine Mumba a rappelé aux procureurs qui sont en provinces d’envoyer leurs listes des personnes amnistiables. «J’ai reçu la liste d’actes d’engagement du Procureur du Sud-Kivu, la semaine dernière, celle du Nord-Kivu aussi», a-t-elle confié. Leur examen est en cours. Les publications se feront progressivement. Elle a également invité les bénéficiaires de cette loi vivant à l’étranger à rentrer signer leurs actes d’engagement. «Ils peuvent toujours rentrer au pays. S’ils ont peur, ils peuvent courir à l’ambassade de la RD-Congo pour signer cet acte», a déclaré Mende en poursuivant: «La porte est ouverte, amis! Il faut encore marcher pour entrer!».
Le porte-parole du gouvernement a également expliqué que tous les détenus accusés pour des faits comme le pillage, le détournement des deniers publics,… bénéficieront de cette loi d’amnistie dont l’exécution va s’étendre à d’autres détenus dans les jours qui viennent. Cependant les auteurs des viols, des tueries, ceux qui ont charcuté des femmes dans divers coins du pays et autres auteurs des crimes contre l’humanité payeront, seront jugés et condamnés par la justice RD-congolaise
Lys BASSO MBELU
Les premiers bénéficiaires de la Loi d’amnistie du 11 février 2014

  1. 1.      Ex-groupe armé M23

01. Monsieur  ABANDI MUNYARU René
02. Monsieur KAMBASU NGEVE Jean-serge
03. Monsieur SENDU HAKIZIMANA MUSEVENI
04. Monsieur MASHAGIRO NZEYI Jérôme
05. Monsieur CHOKWE CEMBO Moise
06. Monsieur BAZOLELE BANKAZI Célestin
07. Monsieur BWISHE HATEGEKA Ephrem
08. Lieutenant-colonel KIROKO MBERAMIHETO Douglas
09. Monsieur MALANGU TSHISHIKU
10. Monsieur MUSHOBEKWA IRENGE Darius
11. Monsieur AHMADI MIRUHO YUSUFU
12. Monsieur AMURANI DJUMA KINYATA
13. Monsieur  BILONGO IGULA
14. Monsieur KANANKWISHI MUSHI Christophe
15. Monsieur MULUME WA NGENDO Elie
 
2. Attaques du 27 février 2011 à Kinshasa
16. Colonel retraité MAMBU SENGA
17. Colonel LINDONGO MUNDELE
18. Lieutenant-Colonel BAKELENGBE BAMBE Léopold
19. Madame SESELE TELEMA Titi( Civile, Milicienne Enyele°
20. Capitaine KENGA KOPE Ambroise
21. Sous-lieutenant EPUMBA BAPIMELEME
22. Adjudant-chef KWADEBA MOBUTU Ibrahim
23. 1er Sergent Major KIBULA LIMENGO Justin
24. Madame NURA
25. Ex-Lieutenant KABONGO MPUNGA Dieudonné
26. Monsieur AMEMISO MATUMA MICHO(Milicienne)
27. Monsieur BABOTO BOKUNZO Isaac (Milicien Enyele)
28. Ex-Lieutenant BOPOPI BOSINIKI Bosco
29. Brigadier en Chef MATINGI  NDIMO Pitshou
30. Caporal NZINGA SONGODE Elie
 
3. ARP/Faustin Munene
31. Monsieur LONTULU ITAWA ISEMBONGI ILINDANKYO Jean Paul
32. Capitaine YIMBI MAFIMBU Davin
33. Sous-lieutenant LIBALA FINGALI Ruffin
34. 1er Sergent Major KAWAYA KUMANDA Papy
35. Adjudant ILONGA NGOY Dominique
36. Monsieur PALATA GINANO Patrick
37. Monsieur KABAMBA KINDAKA Jean Pierre
38. Adjudant MABELE MONKUBIKLI Marcel
39. Monsieur MAVINGA BAVU Samuel
40. Monsieur MULA EMBENGE Baudouin
 
4. GALCD de Honoré Ngbanda
 
41. Monsieur NGUNDA BOLEMBA Blaise
42. Sous-lieutenant AYENGE MONAMA  Antoine
43. Sous-lieutenant KOBAMBU BWANE
44. Adjudant ALEMBI MBANGI Jean Baptiste
45. Policier KODONDI NGBONGBO
46. Monsieur KUMUNGO NANGALI
47. Monsieur  MUKASA MAYAMA  Jean Claude
48. Adjudant AGOLOWA LIKINGU Jean René
49. Sous-lieutenant BAELOMBE NGELI André
50. Monsieur MAKAMBO PELENDE Basile.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer