NationPolitiqueSociété

Nangaa lance la conquête des provinces démembrées

La Commission électorale nationale indépendante -CENI- a annoncé mercredi l’organisation de l’élection des gouverneurs et vice-gouverneurs des 21 nouvelles provinces le 26 mars prochain.  Son président, Corneille Nangaa, a souligné que les candidats ont jusqu’au 20 février pour déposer leurs dossiers. Les résultats de cette élection doivent être publiés le 12 avril 2016.
Corneille Nangaa est formel. L’élection des gouverneurs de nouvelles provinces se tiendra bel et bien le 26 mars prochain. Il a rassuré mercredi à Kinshasa que son institution a reçu un engagement du gouvernement pour financer cette élection. «En ce mercredi 10 février 2016, la Commission électorale nationale indépendante a reçu un engagement ferme du gouvernement pour le financement des élections des gouverneurs et vice-gouverneurs. Bien plus, à ce jour, les règlements  intérieurs de 21 Assemblées provinciales sont jugées conformes à la Constitution par la Cour constitutionnelle. Ces deux verrous levés, la CENI vient de décider de l’organisation de ces élections», a-t-il déclaré, en annonçant la date de l’élection des gouverneurs et vice-gouverneurs de nouvelles provinces. Ceux qui seront élus prendront logiquement la place des commissaires spéciaux qui dirigent les nouvelles provinces depuis le mois d’octobre 2015.
Par ailleurs, le président de la CENI a appelé à la fin des pressions sur son institution. «Que ça soit le gouvernement, que ça soit les partis politiques, laissez-nous tranquille. Que ça soit les partenaires, laissez la CENI parce qu’elle a un mandat constitutionnel», a martelé Nangaa, avant d’évoquer la question de la révision du fichier électoral qui, selon lui, fait partie intégrante du calendrier  électoral.
calendrier_ceni-1AA
«La révision du fichier électoral fait partie intégrante d’un calendrier. Ce sont des activités qui se succèdent et qui sont telle que vous ne ferez pas l’activité suivante si vous n’avez pas terminé la première. Et le point de départ c’est le fichier», a-t-il expliqué.
Au sujet de ce fichier électoral, Corneille Nanga a annoncé le lancement d’un appel d’offres pour l’achat des kits d’enrôlement des électeurs. Il a profité de cette occasion pour présenter le spécimen de la nouvelle carte d’électeurs. Ci-dessous, le nouveau calendrier électoral. Toutefois, le patron de la centrale électorale est suivi à la loupe pour voir ce qu’il fera pour l’organisation de la présidentielle et des législatives constitutionnellement prévues en 2016 mais dont la concrétisation reste suspendue à la révision du fichier électoral pour insérer les nouveaux majeurs et élaguer les doublons voire les morts ainsi que le financement nécessaire.
Olitho KAHUNGU

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer