Nation

GFF fête Noël avec les vieillards de l’Hospice Saint Pierre

Grâce à la GFF, ces enfants peuvent aussi fêter Noel et Bonne année avec allégresse
Grâce à la GFF, ces enfants peuvent aussi fêter Noel et Bonne année avec allégresse
Pour les festivités de Noël et de nouvel an 2014, la Gertler family foundation -GFF- a spécialement décidé de fêter avec deux catégories de gens à Kinshasa: les plus petits et les plus grands. Pour les plus petits, la GFF a offert des cadeaux et de la nourriture aux dix enfants abandonnés et orphelins d’une maison qu’elle sponsorise depuis trois ans au Village d’enfants SOS Kinshasa à N’Sele, mercredi 18 décembre 2013.
Et pour les plus grands, elle a songé aux vieillards de l’Hospice Saint Pierre, dans la commune de Kinshasa, en organisant une petite réception en leur faveur et en leur offrant des cadeaux constitués de chemises, pagnes, savons de toilettes, dentifrices, brosses à dents et autres ainsi qu’une enveloppe à chacun. Pour François Ndjeka Wandja, coordonnateur des opérations de la GFF, avec l’Hospice Saint Pierre, la fondation a un lien particulier. Parce que c’est une maison d’assistance aux vieillards qu’elle a pratiquement sortie de sa léthargie en réfectionnant et réhabilitant complétement les installations avec un coût de USD 63.000. 
«Ce jour-ci a été choisi pour partager un repas en commun avec des vieillards de l’Hospice Saint Pierre et remettre individuellement de cadeaux pour leur donner de la joie. Ces vieillards ont encore quelques années à vivre et la GFF tient toujours à ce qu’ils puissent passer ces quelques années qui restent dans la dignité, la joie et le divertissement. Donc, nous sommes venus visiter nos vieillards avec qui nous restons toujours en contact», a expliqué François Ndjeka, vendredi 20 décembre 2014, lors de la célébration de la fête de Noël à l’Hospice Saint Pierre et dans le cadre de son programme de santé et d’assistance d’urgence.
«Ces vieillards nous rappellent que nous aussi deviendrons des vieux un jour», a complété François Ndjeka. Par ce geste, la GFF a démontré qu’en dehors du matériel, elle procure également de l’amour, de la joie et de son temps pour les plus faibles.
«Quand on les voit, moi ça me donne également la joie personnellement parce que je sais qu’il y a beaucoup plus de bonheur à donner qu’à recevoir. Nous, à la fondation, quand nous donnons, notre joie c’est de voir les vies des personnes qui bénéficient de nos biens changer même si c’est seulement pour un jour mais au moins ça va les marquer dans leurs cœurs. C’est vraiment la mission de notre fondation», a souligné Mamie Kabongolo, communications manager de la GFF.
Pour elle, cette branche du Groupe Fleurette de l’homme d’affaires Dan Gertler continue à croire que l’être humain est et restera toujours au centre de ses actions; raison pour laquelle elle n’a pas hésité à venir en aide à ces vieillards. La Sœur Julie Mbuyamba, gestionnaire de l’Hospice Saint Pierre et membre de la Congrégation des Sœurs thérésiennes -Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus de Kinshasa-, est contente de voir la fondation qui est toujours près de l’Hospice Saint Pierre, venir fêter avec eux.
«Nous sommes très contentes, moi personnellement comme gestionnaire de l’hospice, pour ce geste. C’est une grande joie. De la part des vieillards, je ne peux que dire merci à la fondation qui nous a toujours soutenues. Regardez cet hospice! Ça date de 1943 mais en le voyant c’est comme si il a été construit il y a quelques jours. Cela grâce à la fondation qui l’a réhabilité», s’est exprimée la Sœur Julie Mbuyamba. Pour elle, la GFF est plus que même un partenaire.
Toujours fidèle à sa vocation
Avec l’Hospice Saint Pierre, la GFF a un lien particulier parce que c’est un home qu’elle a pratiquement sorti de la léthargie en réfectionnant et réhabilitant complétement les installations avec un coût de USD 63.000. «Quand nous sommes venus ici pour la première fois, nous avons trouvé ces vieillards dans un état de morosité très prononcée et nous avons décidé de leur donner de la joie et de continuer de les soutenir», a rappelé le coordonnateur François Ndjeka. Créé en 1943, l’Hospice des vieillards Saint-Pierre était dans un état de délabrement très avancé depuis plusieurs années.
Disposant de 25 chambres à coucher, d’une nouvelle cuisine complètement refaite, d’un grand jardin, d’un magasin d’entreposage, d’une guérite pour gardien et tant d’autres, cette maison a également bénéficié de nouveaux lits, d’armoires, d’appareils électroménagers, de nouvelles chaises, des draps, de nouveaux rideaux et autres. C’est au mois de juillet 2012 que la Fondation famille a été sollicitée par Sœur Angèle Verstaete, membre de la Congrégation des Sœurs du Cœur immaculé de Marie, après qu’elle ait visité l’hospice et après constat de l’état de délabrement total dans lequel l’hospice se trouvait. La GFF reste toujours fidèle à sa vocation consistant à identifier les domaines d’intervention où elle peut faire la différence.
Christian BUTSILA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer