Nation

Modernisation urgente du Journal officiel: voici le plan Muvova

L’urgence s’impose pour moderniser le Journal officiel de la RD-Congo. Pour permettre à ce support placé sous tutelle de la Présidence de la République de redynamiser la mission effective lui assignée par la loi, une réforme s’invite avec empressement. Parce qu’actuellement, ce journal patauge dans un archaïsme déconcertant dans la publication des textes législatifs et règlementaires alors que le défi à relever pour ce pays continent reste grand. Voilà pourquoi Pitshou Muvova Dandi, chef des travaux à la Faculté des Droits à l’Université de Kinshasa -UNIKIN-, propose une recette en vue d’améliorer la gestion efficiente du Journal officiel de la RD-Congo. Son plan porte sur une vision managériale qui devra faire de ce journal une boite rentable vis-à-vis de la Présidence de la République. Le même plan propose l’adaptation à la nouvelle technologie des agents affectés à ce service, surtout que le monde est l’heure de la numérisation des données. Jadis portail juridique de la RD-Congo, le Journal officiel mérite une réforme pour redynamiser sa mission effective lui assignée par la loi. Parce qu’à ce jour, il ne fait que patauger dans un système de fonctionnement archaïque. Face à cette situation, Pitshou Muvova qui a appuyé la sonnette d’alarme, a proposé des solutions scientifiques en vue de soigner la gestion de ce support officiel de la République, dont l’image doit être vendue autrement à l’extérieur comme à l’intérieur du pays. La vision de ce chercheur est réformatrice et moderniste. En fait pour remettre le Journal officiel de la RD-Congo au diapason de l’autoroute de la modernité, ce chercheur propose un plan de modernisation  de 17 étapes pour une durée de 12 mois. «Stimuler les agents et cadres avec des primes internes conséquentes, car le Journal jouit d’une autonomie financière et génère des recettes par voie par la vente de ses numéros. Relancer la formation des formateurs des agents et cadres du journal à la diversité des nouvelles méthodes de consultation, insertion, etc., d’accès aux informations normatives protégées à accès limité sur Internet afin que ces derniers les répercutent sur toute l’étendue du territoire national à travers les séminaires et conférences», a souligné  le chef des travaux, Pitshou Muvova. Relancer le bulletin provincial ainsi que les représentations du Journal officiel dans toutes les provinces, tous les territoires, toutes les universités, dans toutes les villes et communes fait partie des étapes de modernisation du journal. «On ne doit pas toujours attendre des moyens de l’Etat pour y parvenir. Il existe, à travers plusieurs structures du système des Nations unies et autres, des financements appropriés pour l’installation d’un Etat de droit dont le Journal officiel peut bénéficier», explique le chercheur Muvova. Dans son plan de modernisation du journal, le chef des travaux estime important d’élargir l’assiette de publications des documents officiels de la République.  Sur ce volet, il évoque notamment les nouvelles acquisitions de la nationalité RD-congolaise, le Code des investissements, les rapports annuels de la Banque centrale du Congo, le nouveau tarif des droits et taxes à l’exportation, etc. Dans son entendement, tous les services de l’Etat qui émettent des textes officiels ou réglementaires doivent être transmis au Journal officiel afin que nul ne puisse l’ignorer. En dehors des institutions habituelles, il ajoute le Parlement, les Assemblées provinciales, le gouvernement provincial, les entreprises publiques et autres services de l’Etat.

Basculer le Journal officiel du réseau intranet vers le réseau Internet avec un système d’exploitation Jodbases pour une mise optimale de la banque des données juridiques, la téléimpression du journal pour les usagers ainsi que la modernisation et l’automatisation de l’accès aux archives du journal sont à compter parmi les étapes du plan Muvova. Le même plan prend en compte la mise en ligne des publications en temps réel et le téléchargement à distance via un abonnement en ligne par paiement mobile ou en ligne via paypal ou virement bancaire. La recette du chef des travaux vise aussi la modernisation et l’automatisation de la gestion des insertions au journal par compte créé par tout usager intéressé sur le site web du Journal officiel menu et connexion, la création urgente d’un centre d’impression qui existerait à la Direction générale pour favoriser l’accès aux journaux officiels aux représentations provinciales à partir de la téléimpression qu’il devra commander. Dans la même logique, le plan Muvova propose que les particuliers puissent envoyer leurs insertions et preuves de paiement aux fin d’application au journal, l’acquisition des imprimeries modernes pour les impressions des numéros spéciaux via la Francophonie. Il propose également la dématérialisation progressive des numéros du journal qui sont plus couteux en papier et moins sécurisant par manque d’imprimeries fiables et autonomes vers la version électronique ou numérique. Le chef des travaux de l’UNIKIN ne pense également à la nécessité de créer des points de vente des n° du Journal officiel auprès des représentations diplomatiques de la RD-Congo dans l’espace européen et américain et l’installation des bureaux de représentation ou des points de vente du journal dans toutes les entrées du territoire national comme l’Aéroport i nternational de N’Djili, le port de beach, Kasumbalesa, etc. C’est de cette manière que Pitshou Muvova compte révolutionner et moderniser le Journal officiel de la RD-Congo.

Dorian KISIMBA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer