Dossier à la UneNationPolitique

Assemblée nationale: un ultimatum de 48 heures accordé à Mboso pour relancer le processus d’installation du bureau définitif

Plus d’un mois, déjà les députés sont en vacances forcées, faute d’activités à l’Hémicycle. Rien ne bouge, même pas les plénières à l’Assemblée nationale. Le calendrier électoral du bureau définitif de cette Chambre, prévu du 30 avril au 8 mai, a été brutalement reporté sine die. Selon la première secrétaire faisant office du rapporteur de l’Assemblée nationale, l’absence de nombreux députés nationaux, partis en provinces pour des élections sénatoriales et gouvernorales, justifiait le report de ce calendrier.

Face à cette léthargie qui bloque pratiquement l’élection du bureau définitif de la Chambre basse du Parlement RD-congolais et, par ricochet, du gouvernement de la République, les députés nationaux ont manifesté leur indignation contre le bureau provisoire dirigé par Christophe Mboso. Dans une correspondance adressée lundi 06 mai à ces collègues élus nationaux, le député Didier Kamundu a donné un ultimatum de 48 heures au speaker de la Chambre basse pour la reprise du processus de mise en place du bureau définitif. Faute de quoi, a-t-il souligné, les députés vont tirer toutes les conséquences.

Dans son entendement, le président du bureau provisoire, Christophe Mboso, sera désavoué et destitué s’il n’arrive pas à publier le calendrier électoral dont il avait reporté la date. Nombreux représentants du peuple partagent bien le point de vue de leur collègue Didier Kamundu. «Nous ne pouvons pas comprendre que nous tournions des pouces comme s’il n’y avait pas d’urgences dans le pays. Apparemment, le président Mboso n’a plus le cœur à l’ouvrage. La guerre d’agression dont le pays est victime nécessite qu’un gouvernement responsable soit mis en place et investi par une Chambre basse bien installée. Si le calendrier n’est pas reprogrammé, nous allons le désavouer», ne cessent de murmurer des députés rencontrés, mardi 7 mai, dans les couloirs de l’Hémicycle du Palais du peuple.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page