Dossier à la UneEcofinPolitique

Succession de Yuma: des conseillers de Fatshi s’en mêlent

«Le combat indécent que mènent aujourd’hui certains membres de votre entourage n’a qu’un seul but: discréditer Monsieur Albert Yuma en positionnant Monsieur Dieudonné Kasembo dont ils prétendent être le candidat de votre Excellence», a déploré Kimona Bononge, administrateur délégué de la FEC dans une lettre adressée au Président de la République

Parfum d’ingérence de la Présidence de la République dans le processus de désignation du nouveau président de la Fédération des entreprises du Congo -FEC. Des membres du cabinet du Chef de l’Etat se permettent, sans droit ni qualité, de s’immiscer dans le fonctionnement du patronat RD-congolais. C’est ce qu’a dénoncé Kimona Bononge, administrateur délégué de la FEC, dans une lettre adressée au Président de la République Félix-Antoine Tshisekedi. «Ces membres du cabinet du Chef de l’Etat donnent des injonctions, sinon des orientations en rapport avec la tenue de l’assemblée générale ordinaire et élective convoquée pour le 26 novembre 2020», souligne Kimona Bononge dans sa missive du 23 novembre 2020.

Ce dernier subit «depuis quelques jours d’intimidations au téléphone ou des invitations de certains conseillers du Chef de l’Etat et même des services spéciaux». Craignant pour son intégrité physique, l’AD de la FEC déplore une attitude «inacceptable» et s’en remet au Chef de l’Etat.L’administrateur délégué de la FEC précise qu’en violation des Statuts et du Règlement intérieur de la FEC, des injonctions lui ont été données en vue d’écarter la candidature de Albert Yuma Mulimbi pour l’élection au poste de président national de la FEC.

«Le combat indécent que mènent aujourd’hui certains membres de votre entourage n’a qu’un seul but: discréditer Monsieur Albert Yuma en positionnant Monsieur Dieudonné Kasembo, dont ils prétendent être le candidat de votre Excellence», démasque Kimona Bononge.

L’implication personnelle du Chef de l’Etat sollicitée

Dans sa correspondance, il rappelle quelques éléments d’information à même d’éclairer la religion du Président de la République sur le fonctionnement de la FEC, laquelle «assume à la fois les fonctions de Chambre de commerce, d’industrie, d’agriculture, d’artisanat et est un syndicat patronal. Elle est apolitique et ne bénéficie d’aucun subside de l’Etat vivant exclusivement des cotisations de ses membres et est, comme vous le savez, Excellence, l’organisation professionnelle la plus représentative du secteur privé dans notre pays».

Conformément aux dispositions des Statuts régissant la FEC, poursuit-il, l’assemblée générale des membres renouvelle tous les trois ans, les membres du Conseil d’administration qui, à leur tour, élisent en leur sein le président du Conseil d’administration, président national de la FEC, conformément aux articles 11, 13 et 23 du Règlement intérieur du Conseil d’administration, du Comité des directions et des Statuts de la FEC. Kimona Bononge annonce pour bientôt la réunion du Conseil des sages de la FEC en vue de désigner la personne habilitée à diriger le patronat en cette période difficile que traverse la RD-Congo.

L’heureux élu aura dès lors la lourde charge de présider aux destinées de cette organisation patronale dans sa quête vers des lendemains meilleurs. L’identité du candidat du Conseil des sages sera dévoilée lors de l’assemblée générale ordinaire et élective du 26 novembre prochain. Ainsi, Kimona Bononge sollicite l’implication personnelle du Président de la République Félix-Antoine Tshisekedi pour la tenue de cette assemblée générale ordinaire et élective dans un climat de paix et de sécurité, sans interférence ni immixtion de quelle que nature que ce soit.

«L’implication des membres de votre cabinet dans l’orientation du choix du futur président ne ferait que fragiliser la FEC qui joue un rôle primordiale dans l’animation d’un secteur privé dynamique, créateur d’emplois et des richesses», conclut-il.     

Lire l’intégralité de la lettre de Kimona Bononge adressé à Fatshi

CB

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer