Dossier à la UneJusticeNationPolitiqueSécurité

RDC: Roi Philippe saisi de l’arrestation de François Beya

Dans une lettre datée du 09 juin dernier et adressée à sa Majesté le Roi Philippe et à sa Majesté la Reine Mathilde de Belgique en visite officielle de 6 jour en RD-Congo, soit du 07 au 13 juin 2022, le Collectif Free François Beya souhaite la bienvenue au couple royal belge, sans oublier de faire mention de sa suite  constituée essentiellement du premier ministre, Alexander De Croo, de la ministre de la Coopération au développement, Mryame Kitir, et du Secrétaire d’Etat à la Relance, Thomas Dermine.

Le Collectif dit avoir suivi le discours royal prononcé le 8 juin à Kinshasa, sous le signe de la mémoire et de la réconciliation en vue d’un nouveau départ dans les relations entre la Belgique et la RD-Congo. Selon ce collectif, le Roi Philippe a, dans son discours, évoqué les questions liées à la violation des Droits de l’homme et l’impunité qui sévissent à l’Est de la RD-Congo. Et de souligner que ces violations sont nombreuses sur l’ensemble du territoire et sont, pour certaines, le fait des autorités publiques dont les services de sécurité.

Eu égard à cette situation, le Collectif  Free Beya s’est fait fort de saisir cette occasion de l’arrivée royale pour lui exprimer sa vive préoccupation concernant l’arrestation et la détention arbitraire de François Beya Kasonga, Conseiller spécial du Président Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo en matière de sécurité, par les différents services de Renseignements, notamment l’Agence nationale de renseignements -ANR-, Détection militaire des activités anti-patrie -DEMIAP-, Police militaire -PM-, le samedi 5 février 2022 à Kinshasa. Dans cette lettre au couple royal, le Collectif évoque le motif de cette arrestation au conditionnel, disant qu’il serait reproché au Conseiller spécial d’avoir tenté de faire un coup d’Etat.

JeJe MBUYAMBA

Articles similaires

Fermer
Fermer