Politique

Mandataires publics de l’année, Anatole Kikwa au top

Le Directeur général de l'OGEFREM, Anatole Kikwa
Le Directeur général de l’OGEFREM, Anatole Kikwa
Anatole Kikwa, DG de l’Office de gestion de fret multimodal -OGEFREM- est sacré mandataire public de l’année. Le verdict a été rendu par l’Institut des sondages Les Points. Pour cette institution dirigée par Frédéric Panda, l’année 2015 d’Anatole Kikwa a été marquée par plusieurs réalisations. Les Points parle de la réhabilitation des locaux de l’OGEFREM, du lancement des travaux de construction des bureaux de l’antenne de l’OGEFREM à Lufu au Kongo Central et de la résidence du chef d’agence ainsi que tant d’autres actions.
Convaincus par ces œuvres, les agents et cadres de l’OGEFREM sondés lui ont attribué une côte de 72% loin devant Maurice Tshikuya, ADG de l’Institut national de préparation professionnelle -INPP-, qui vient juste après lui avec 68%. A cette liste s’ajoute le patron de la Société commerciale des ports et transports -SCPT-, Kimbembe Mazunga, classé troisième avec 61%, Agnès Mwad, DG de l’Institut national de sécurité sociale -INSS- en quatrième position avec 58% ainsi que Didier Musete, DG de la Société commerciale de poste et télécommunication -SCPT-, considéré comme une surprise de l’année occupe la cinquième et dernière position.
Il tient le haut de ce palmarès pour la deuxième fois successive. Anatole Kikwa a boosté le social de ses administrés. 2015, une année marquée par plusieurs réalisations dont la  rénovation des locaux de l’OGEFREM situés aux rez-de-chaussée de l’immeuble Botour à Kinshasa/Gombe. Actuellement, ces locaux abritent le centre médical de l’entreprise équipé en matériels, laboratoire moderne, ambulances et autres véhicules de service. «Il y a lieux de souligner également le lancement des travaux de construction des bureaux de l’antenne de l’OGEFREM à Lufu au Kongo Central ainsi que la résidence du chef d’agence», a-t-on précisé.
Maurice Tshikuya, ADG de l’INPP, a débordé de projets cette année. Ses talents de manager lui ont permis de rafler des financements au profit de son institution. Bâtisseurs, il draine derrière lui une série de réalisations notamment le centre de formation de la 11ème rue Limete et tant d’autres chantiers en cours.
Troisième du palmarès, Kimbembe Manzunga, boss de la SCTP, fait son entrée à Les Points. «A son actif, non seulement de bonnes intentions de redresser son entreprise mais également les actions concrètes notamment le lancement réussi du bateau Kokolo, le train spécial Kinshasa-Matadi, la réhabilitation de la gare centrale de Kinshasa, le toilettage financier de la SCTP ainsi que l’apurement des arriérés de salaires des travailleurs avec effet direct sur la paix sociale au sein de l’entreprise», se réjouit-on.
Seule femme parmi les hommes, Agnès Mwad occupe la quatrième position de ce classement. Durant toute l’année, elle a fait de la lutte contre la fraude son cheval de bataille. Pour y arriver, elle a créé une carte biométrique. Dans le cadre de ses nombreuses actions annuelles, Agnes Mwad a, entre autres, rapproché les pensionnaires aux centres de paiement pour leur éviter de parcourir de longues distances, régularisé le paiement du salaire et réhabilité l’hôtel Palace de Kisangani. «Elle connaît un accroissement de 3% comparativement à 2014», a-t-on révélé.
Surprise de l’année, Didier Musete, DG de la SCPT, a réussi, selon Les Points, là où ses prédécesseurs ont échoué. Il a placé cette entreprise sur les pas de la Révolution de la modernité en la restructurant et en la réorganisant. «Les sondés notent la création d’un cadre permanent des concertations avec le personnel, la révision à la hausse du barème salarial, la relance de la poste et des émissions des timbres et l’ouverture des boites postales ainsi que la connexion des operateurs des télécoms à la fibre optique», a-t-on tranché.
Aux autres mandataires de travailler d’arrache-pied pour faire partie de ce classement le moment venu.
Barick BUEMA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer