Dossier à la UnePolitiqueSociété

Ouvrages pour l'école primaire, Makiashi le didacticien

Le vice-Premier ministre et ministre en charge de l’Emploi, travail et prévoyance sociale, Willy Makiashi, vient de nouveau de faire preuve d’un chercheur avéré, voué au développement et à l’émergence de son pays, la RD-Congo, en lançant sur le marché scolaire RD-congolais, un premier lot de trois ouvrages intitulés «Activités manuelles à l’école primaire». Il s’agit d’un guide pratique pour les trois premières années primaires d’abord, mais un programme qui va s’étendre pour toutes les classes durant l’année scolaire 2016-2017. Samedi 2 juillet dernier au Fleuve Congo Hôtel à Kinshasa, à la faveur d’une cérémonie consacrée au vernissage de ces trois ouvrages, Willy Makiashi a signifié que ces manuels dont il est auteur, constituent des outils de connaissances théoriques pour des activités de production, ils octroient une formation et conscientisent la jeunesse pour consolider les acquis de plusieurs leçons. Les manuels ont été baptisés par le pasteur Elebe Kapalay, mandataire à cette cérémonie du chef spirituel de l’Eglise kimbanguiste.
Le 2 juillet dernier a été une journée historique pour le vice-Premier ministre ayant en charge l’Emploi, le travail et la prévoyance sociale. Non seulement le jour de son anniversaire qu’il a choisi de présenter ses ouvrages, mais également c’est le jour de la naissance de l’héros national Patrice-Emery Lumumba. Pour ceux qui ne savent pas, le 2 juillet 1706 est également la date à laquelle les colons ont brûlé vive maman Kimpa Vita. Visiblement, samedi dernier a été consacré à la présentation officielle et au vernissage des œuvres de Willy Makiashi, classées désormais dans la cotation des manuels spéciaux de l’enseignement primaire de la RD-Congo, au regard de leur importance. Trois temps forts ont marqué cette cérémonie notamment la lecture de la préface rédigée par le Chef de l’Etat Joseph Kabila, les notes officielles insérées dans ces ouvrages, respectivement signées par le Premier ministre Matata Ponyo, le ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et Initiation à la nouvelle citoyenneté, Maker Mwangu Famba, ainsi que du ministre de l’Enseignement technique et professionnel, Jean Nengbangba. Encourageant et félicitant l’auteur des ouvrages tout en exhortant les RD-Congolais d’en tirer profit, le Chef de l’Etat, dans sa préface, a indiqué: «je suis heureux de constater qu’après 55 ans d’inexistence des manuels du travail manuel dans le système scolaire de la RD-Congo, un membre du gouvernement, le Professeur Willy Makiashi, vice-Premier ministre, ministre de l’Emploi, travail et prévoyance sociale, prenne en compte les pré-requis des élèves, les textes juridiques et pédagogiques du ministère de tutelle de notre système éducatif primaire et circonscrive le cadre de l’enseignement technique et professionnel». Pour le Président de la République, désormais, dès l’école primaire, la jeunesse RD-congolaise apprendra, grâce à cet apport scientifique du Professeur Willy Makiashi, la culture du champ, la maçonnerie, la menuiserie, les activités ménagères, comment faire la pêche, tisser une natte, fabriquer un panier, une corbeille, rendre propre la cour et les endroits habitables, inventer et transformer les produits bruts en produits agro-alimentaires, au lieu de les importer toujours. Le Premier ministre Matata qui n’a pas manqué de joindre quelques mots aux écrits de son vice-Premier ministre, a couché: «le présent projet ouvre plusieurs autres portes qui vont s’étendre prochainement sur d’autres cycles de notre système éducatif… Deuxième pays de la planète disposant des terres arables et disponibles après le Brésil, parmi nos priorités, la sensibilisation et la formation de notre jeunesse à travers l’école surtout, pourquoi pas en famille, à l’église et dans la rue, s’avèrent être notre plus grand défi, le plus pressant de nous tous». Il a souligné que plus jamais comme auparavant, les recréations et les pratiques insensées, jusqu’ici observées dans cette leçon doivent disparaître dès à présent. La note de Maker Mwangu, ministre de tutelle, est allée dans le sens des encouragements et félicitations à l’endroit de VPM Makiashi, annonçant ainsi l’entrée de ces ouvrages dans la cotation des manuels spéciaux de l’enseignement primaire du pays. «Aux maîtres, je leur enjoins de donner à cette leçon sa véritable valeur pédagogique avec des préparations écrites, au même titre que toutes les autres leçons. Les productions des élèves seront programmées selon les périodes, évaluées, valorisées et exposées au grand public sous la direction d’un observatoire de production scolaire que je veux envisager», a-t-il rassuré. De son côté, le ministre de l’Enseignement technique et professionnel, Jean Nengbangba, a noté que les écoles techniques professionnelles sont le prolongement des écoles maternelle et primaire… Le développement durable et la santé humaine ont pour socle les activités manuelles… «C’est toute une révolution scolaire qui commence dans la Révolution de la modernité à travers ces manuels», a-t-il indiqué. Lors de la présentation des manuels, peu avant leur baptême, le Professeur Kambayi Buatsha de l’Université pédagogique nationale -UPN- a signifié que le contenu de ces manuels comprend trois formes d’activités notamment les activités ménagères, techniques et créatrices. Et les manuels offrent des procédés didactiques. «Les leçons des activités manuelles ne seront plus réduites en la remise des savons, des boites de lait aux enseignants. C’est désormais une occasion où les enfants vont apprendre l’enseignement de manière didactique. Que le gouvernement de la République accompagne cette œuvre», a fait savoir le pasteur Elebe Kapalay, lors du baptême de ces trois manuels avec de l’eau bénite venue de Nkamba, terre sainte de l’Eglise kimbanguiste située dans la province du Kongo Central.
Docteur en Droit public
Né le 2 juillet 1967 à la Mission catholique Lozo, dans le territoire de Gungu, dans le Kwilu, Willy Makiashi est Docteur en Droit public de l’Université de Kinshasa où il est aussi professeur. Avocat au tableau de l’Ordre national des avocats du Congo, membre des Barreaux de Kinshasa/Matete et Gombe depuis 2005, il est auteur des ouvrages et articles scientifiques se déployant jusqu’aux ouvrages de la jeunesse scolaire. Marié et père d’une famille nombreuse, Willy Makiashi est actuellement vice-Premier ministre et ministre de l’Emploi, travail et prévoyance sociale depuis le 7 décembre 2014.
Olitho KAHUNGU

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer