Dossier à la UneJusticePolitique

RDC : Modero Nsimba transféré à Makala

Modero Nsimba, député réélu de Muanda et ancien ministre du Tourisme, a été transféré jeudi soir à la Prison centrale de Makala alors qu’il est assigné à résidence, selon des sources concordantes. Après trois jours de détention provisoire dans les locaux des renseignements militaires, la Cour de Cassation a entrepris de le juger en flagrance jeudi dans la journée pour imputations dommageables et propagation de faux bruits. Le Parquet général près la Cour de Cassation l’accuse d’avoir attribué la mort de Chérubin Okende notamment à Christian Tshisekedi, jeune frère du président de la République, et au général Ndaywel, le chef des services des renseignements militaires -ex DEMIAP-, à travers un audio devenu viral sur la toile, dans lequel le député parle d’un conflit immobilier qui aurait mal tourné, a indiqué à Radio Okapi le juge président Nkobe Kalala.

Devant les juges de la Cour de cassation, le prévenu a eu les mots suivants pour se défendre. «J’ai été invité par les renseignements militaires, où j’ai trouvé un audio monté avec ma voix. Je ne reconnais en aucun cas d’avoir enregistré un son et publié sur les réseaux sociaux et il ne s’agit même pas de ma voix sur cette audio». Puis: «C’est un montage réalisé grâce à l’intelligence artificielle. Je n’ai jamais fait un commentaire sur la mort de Chérubin mais j’ai relaté les faits comme ça a été rapporté par Jeune Afrique». Puis encore: «On m’a demandé à la DEMIAP si je reconnaissais la culpabilité du général Ndaywel et de Christian Tshisekedi dans la mort de Chérubin Okende. J’ai exprimé mes regrets, je n’aurais pas pu commenter si j’avais su que Jeune Afrique parlait de faux».

YA KAKESA

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page