Dossier à la UneJusticeNationPolitiqueSécurité

RDC : John Numbi déguerpi de sa résidence privée de la Gombe, accusent ses avocats

Les informations captées mardi 31 août 2021 à Kinshasa sur des radios périphériques ont fait état d’une perquisition qui a eu lieu à la résidence privée du Général John Numbi où des armes ont été saisies. Mais à en croire ses avocats, c’est un déguerpissement spectaculaire, foulant aux pieds tous les principes d’un Etat de droit, qu’on a assisté le dimanche 29 août dernier à la résidence du Général John Numbi.

«En effet, avec un ordre de mission signé par un directeur du ministère de l’Urbanisme et habitat, des éléments PM se sont introduits dans la résidence du général d’armée où ils ont procédé au déguerpissement», ont indiqué les avocats de John Numbi avant d’ajouter qu’ils ont beau produire des documents qui attestent qu’il s’agit bien d’un patrimoine privé.

Hélas, la loi du plus fort est toujours la meilleure, se sont-ils exclamés, poursuivant que les armes présentées comme preuves de détention d’armes de guerre sont celles dotées par l’armée à la garde militaire du général et jamais retirées de cette résidence.

Les documents détenus par ces avocats renseignent que la maison fut achetée de Kibwe Sakina qui détenait un certificat d’enregistrement depuis 1985. Tandis que l’achat par le Général Numbi fut conclu en 2011. «Comment peut-on déguerpir quelqu’un juste pour un ordre de mission signé par un directeur?», se sont-ils interrogés, très étonnés. En outre, ils ne comprennent pas comment les mêmes armes dont l’armée avait doté la garde militaire chargée de la sécurité de l’Inspecteur général John Numbi, et que l’on a jamais retirées de sa résidence, puissent aujourd’hui être présentées comme les preuves de détention d’armes de guerre. «Bravo la République. C’est la terreur qui s’installe. On humilie, on accuse à tort, on arrache les biens privés… personne ne relève la tête. Les ONG de droit de l’homme sont devenues muettes. La peur gagne du terrain… La dictature s’installe. On plaint celui qui est atteint et on prie que l’on ne soit pas le prochain… Où allons-nous?», se sont-ils plaints.

Or, selon une des pièces détenues par les avocats, cette affaire de la résidence du Général John Numbi, située sur l’avenue des Orangers, dans la commune de la Gombe, remonte à février 2014, date à laquelle le général avait apuré les 400.000 USD, avec chèque établi au nom de madame Kibwe Sakina et ayant pour conséquence, la remise des titres de propriété.

Tino MABADA

Articles similaires

Fermer
Fermer