Dossier à la UnePolitique

Prix du carburant, un dossier qui fâche

Remonté, le député Steve Mbikayi adresse une question écrite au ministre de l’Economie. Objectif: obtenir des explications sur le prix du carburant, qui ne baisse pas en RD-Congo en dépit de la chute du prix du baril du pétrole sur le marché international
Le député Steve Mbikayi a adressé au ministre de l’Economie une question écrite. Modeste Bahati est appelé à fournir à la représentation nationale des explications sur le prix du carburant, qui ne baisse pas en RD-Congo en dépit de la chute du prix du pétrole à 30 dollars le baril, soit environ 170 litres. Remonté, Mbikayi a juré de connaître la raison du maintien de l’ancien prix alors que celui du baril a connu une baisse au niveau mondial.
«J’ai fait une étude minutieuse et j’ai trouvé que les consommateurs congolais perdent beaucoup d’argent en matière de carburant. Les prix du baril du pétrole et du carburant ont baissé dans le monde entier. Chez nous, il reste le plus élevé. Au niveau d’aujourd’hui, le prix moyen est de 1 dollar», a déclaré le député Mbikayi à Radio Okapi.
Il y a des pays où un litre d’essence coute entre 0.9 et 0.8 dollars, a-t-il poursuivi, depuis la chute du prix du baril. Le président du Parti Travailliste -PT- dénonce un «enrichissement sans causes», sur le dos de la population: «Mais chez nous, cette baisse n’a pas eu de conséquence. Un litre se vend à 1.5 dollars. Il s’agit là d’un enrichissement sans causes. Le ministre de l’Economie va nous dire qui sont bénéficiaires de cet enrichissement et pourquoi le carburant en RD-Congo est plus cher que dans tous les pays africains». D’ores et déjà, Mbikayi demande au gouvernement de revoir le prix du carburant à la baisse, à l’instar des autres pays africains.
Tino MABADA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer