Dossier à la UneNation

RDC : Le PM Ilunga mise sur la production agricole

Le chef du gouvernement tient également à la diversification de l’économie par l’accroissement de la production dans d’autres secteurs

Le Premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba a présidé, mardi 6 octobre 2020 à la Primature, la traditionnelle réunion du Comité de conjoncture économique -CCE-, élargie aux délégués de la FEC et ceux de l’ANEP. Au cours de la rencontre hebdomadaire, trois notes ont été examinées, à savoir: la note de conjoncture économique présentée par le vice-ministre du Plan, la note sur le secteur minier exposée par le ministre des Mines et la note du gouverneur de la Banque centrale du Congo -BCC- sur la balance des paiements.

Au cours de la réunion, le PM Sylvestre Ilunga a rappelé aux participants qu’il mise sur la production agricole pour la relance économique de la RD-Congo. Il tient également à la diversification de l’économie par l’accroissement de la production dans d’autres secteurs. Dans cette logique, pour faire une idée des actions réalisées dans le secteur agricole pour stimuler la croissance, le PM Sylvestre Ilunga a instruit le gouverneur de la Banque centrale du Congo, Deogratias Mutombo, a présenté, durant la rencontre, le dossier sur le financement y relatif.

Durant la réunion, le Comité de conjoncture économique est revenu sur la nécessité de multiplier les efforts pour développer d’autres secteurs générateurs des recettes, a déclaré le vice-Premier ministre en charge du Budget, Jean-Baudoin Mayo Mambeke, dans son compte rendu de la réunion.

Concernant la note de conjoncture économique, les participants ont rassuré que la situation macro-économique demeure stable en général en dépit de quelques soubresauts au niveau du taux d’inflation marqué par une légère accélération des prix dans certains coins de la RD-Congo et une décélération dans d’autres zones. Cela, a souligné le VPM Jean-Baudouin Mayo, s’est traduit aussi au niveau des taux de change tant à l’officiel qu’au parallèle. La note du secteur minier renseigne qu’il y a quelques baisses négligeables des prix des produits miniers, et que la production se maintient. Le ministre des Mines a rassuré qu’il n’y a rien à craindre surtout que d’autres entreprises minières commencent la production au début de l’année prochaine, ce qui va encore réconforter la production nationale.

Le chef de l’Exécutif continue à inviter la population à persévérer dans ces efforts pour soutenir la croissance économique et à instruire également les ministères sectoriels à concevoir des politiques pour l’encadrement des secteurs notamment de l’agriculture, du commerce et des Télécommunications.

Christian BUTSILA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer