Dossier à la Une

Mbadu lance les grands chantiers de Kabila au Bas-Congo!

Jacques Mbadu, gouverneur du Bas-Congo, lance officiellement les grands travaux de Kabila dans sa province
Jacques Mbadu, gouverneur du Bas-Congo, lance officiellement les grands travaux de Kabila dans sa province
Avec les premiers coups de pioche pour une usine de production d’engrais chimiques, deux usines des concassés et d’enrobés, la modernisation de la voirie urbaine et un gigantesque projet de construction des stades modernes, le Président de la République peut se flatter d’avoir à la tête du Bas-Congo un gouverneur qui a parfaitement intégré sa vision de la Révolution de la modernité  
Une province grenier agricole, dotée d’une usine d’engrais chimiques au Port de Boma, jamais installée en RD-Congo, destinée à booster la production agricole et renforcer la sécurité alimentaire, une unité de production des concassés et enrobés à Lusanga, à 20 kilomètres de la première capitale du pays, devant servir à la réhabilitation et la construction des routes et des voiries urbaines, puis au bitumage d’une piste d’atterrissage longue de 3.000 mètres à Lukandu et, par ricochet, à la création des milliers d’emplois: c’est le grand Bas-Congo que Joseph Kabila avait dessiné pendant la dernière campagne présidentielle, que le gouverneur Jacques Mbadu Nsitu a entrepris de matérialiser début février 2014. Après avoir consacré près de douze mois à diagnostiquer le mal dont souffre la province et concocter la thérapeutique appropriée, le Gouv’ veut aller vite.
Il veut faire le nouveau Bas-Congo en moins de 24 mois, en maillant la province d’infrastructures de base, avec ces premiers grands coups de pioche. Au cœur de ce chantier colossal: le secteur sportif devenu infernal pour des centaines de milliers de jeunes avec des stades impraticables et quasi hors d’usage. Mbadu entend arrimer la province à la modernité en y consacrant des centaines de millions de dollars, en y incluant, dans un premier temps, CDF 2 milliards d’investissements décaissés par le gouvernement central sur ordre du Président de la République.
Premier lot: le stade Socol de Boma et le stade Lumumba de Matadi dont les travaux de rénovation ont été respectivement confiés à la RD-Congolaise Afritec et au groupe chinois ZTCE à l’issue d’un processus de passation des marchés publics dûment mené. Pour garantir le démarrage effectif des travaux, le gouvernement provincial a remis USD 1 million à Afritec et USD 2,5 millions à ZTCE, en présence du public ainsi que des élus nationaux et provinciaux. Mbadu fait preuve d’une vraie efficacité.
Le gouvernement Mbadu s’est bel et bien lancé dans un processus de reconstruction en vue non seulement d’effacer les stigmates de près de trois décennies de léthargie mais aussi et surtout d’arrimer la province à la dynamique de la modernité déclenchée par le Président Kabila. Cette volonté d’améliorer les conditions de vie de la population se traduit par un ambitieux programme de construction et réhabilitation des infrastructures évalué en des centaines de millions de dollars que Mbadu compte essentiellement mobiliser à la faveur de la nouvelle loi sur les redevances et taxes provinciales en misant essentiellement sur les réformes initiées par les nouvelles autorités de la Régie provinciale d’encadrement des recettes -REPERE.
Alors que la pose de la première pierre pour sa construction a eu lieu le 30 janvier au Port de Boma, Triumph-RDC, la première usine de production d’engrais chimiques jamais installée en RD-Congo est, à n’en point douter, l’un des grands chantiers de cette remarquable entreprise de construction et de reconstruction.
Lancé en présence de Louise Munga, le ministre RD-congolais du Portefeuille, ce partenariat public-privé avec la sud-africaine Triumph permettra au Bas-Congo de booster sa production agricole, fournir les aliments de meilleure qualité à la population et renforcer la sécurité alimentaire. Plus qu’une usine du Bas-Congo, c’est toute une industrie pour tout le pays, laquelle générera des recettes et des emplois.
Triumph-RDC a l’ambition de devenir le plus grand producteur d’engrais chimiques de la SADC, en dehors de l’Afrique du Sud où elle a fait ses preuves. Louise Munga a laissé entendre que ce projet s’imbrique dans le programme du gouvernement central visant à doter le pays des parcs agricoles.
Des stades modernes à Boma et Matadi
Dans la même optique, le gouverneur Jacques Mbadu a lancé les travaux de construction de deux usines de production d’enrobés et des concassés, dons de Kabila appelé à révolutionner le domaine des infrastructures routières dans tout le Bas-Congo. Installées à Lusanga, à 20 kilomètres de Boma, et placées sous la responsabilité de la Direction provinciale de l’Office des Routes. L’objectif poursuivi par Mbadu est clair: les terres agricoles doivent alterner avec sites industriels et macadam.
USD 130.000 ont été mis à la disposition de l’Office des Routes pour le début des activités. En perspectives: des tonnes des concassés et d’enrobés et des centaines d’emplois. En prélude, Mbadu a donné le coup d’envoi des travaux de réhabilitation de la route Manterne-Tshela, longue de 98 kilomètres. Ce lancement a coïncidé avec la remise de 2 morgues et 3 transformateurs, dons de la First Lady Olive Lembe Kabila.
Dans le cadre des travaux d’aménagement, d’assainissement et d’équipement des grandes villes du Bas-Congo, les voiries urbaines de Boma et Matadi sont en train d’être relookées sur fonds propres du gouvernement provincial. Ont été ciblées à Boma, les avenues Dumbi-Mbangu-Couvent des sœurs, Caserne-Cathédrale et Source-Marché Dumbi.
«Ces travaux sont effectués en régie en profitant du génie créateur d’Afritec Sprl et l’Office des voiries et drainage -OVD-», a fait savoir le gouverneur avant de poursuivre: «Une seconde phase portant sur d’autres tronçons interviendra en temps opportun dès que les ouvrages que nous lançons ce jour auront atteint 80% de réalisation». A Matadi, Mbadu a inauguré l’avenue Tsasa di Tumba, ex-Ami Congo, construite en plein centre-ville, avant d’inspecter les travaux d’asphaltage de l’avenue de l’Assemblée provinciale réalisés à près de 90%.
Les différents travaux initiés visent à mailler l’ensemble de la province d’infrastructures de base à l’instar de la piste d’atterrissage de Lukandu, à 9 kilomètres de Boma, des hôpitaux, des écoles… et les stades. Ainsi deux ouvrages sportifs modernes vont être érigés à Boma et Matadi avant l’extension du projet à Mbanza-Ngungu et Kasangulu.
Séparées de plus ou moins 120 kilomètres, les villes de Boma et Matadi auront, dans les prochains mois, deux stades pimpants neufs, dotés d’une pelouse synthétique, des équipements de sonorisation et des écrans géants. Il s’agit du stade Socol qui contiendra 25.000 places à l’issue des travaux exécutés par Afritec pour une durée de 12 mois et qui sera débaptisé stade Kasa Vubu et du prochain stade omnisport Lumumba, qui comptera 20.000 places à la fin des travaux menés par ZTCE pour une durée de 18 mois.
Afritec a reçu un acompte d’USD 1 million sur USD 6,5 millions attendus contre USD 2,5 millions à ZTCE. En dehors de CDF 2 milliards décaissés par le gouvernement sur ordre de Kabila, CDF 4 milliards obtenus auprès de Raw Bank grâce au sérieux et au sens managérial du gouverneur ont servi à compléter cette cagnotte. De mémoire du Secrétaire général aux Sports, Barthélemy Okito, jamais auparavant un gouverneur du Bas-Congo n’a pu concocter un projet d’une telle ampleur.
Principaux bénéficiaires de ces ouvrages, les jeunes de Matadi et Boma ont chanté à l’honneur de Kabila et de Mbadu. Dans la ville de Matadi, réputée frondeuse, les gradins ont affiché comble. Un message est passé: le Président Kabila peut désormais se targuer d’avoir un parfait contremaître pour la réalisation de ses promesses électorales dans la province du Bas-Congo.
Achille KADIMA MULAMBA   
 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer